Ministère de la Santé et de la Protection Sociale
Grands Chantiers en cours
  • Fond Mondial pour la lutte contre le Sida, le Paludisme et la Tuberculose Son nouveau modèle de financement vise donc à favoriser les investissements les plus efficaces
    Le Fonds mondial doit réaliser des investissements plus stratégiques, tirer le meilleur parti de ses ressources et maximiser l’impact de ses subventions. Son nouveau modèle de financement vise donc à favoriser les investissements les plus efficaces et à atteindre autant de personnes touchées par la maladie que possible. Il garantit un financement prévisible aux pays ayant une charge de morbidité élevée et une faible capacité de paiement, tout en encourageant les interventions les plus efficaces.

    Principes du nouveau modèle de financement :
    • Impact plus marqué: centrage sur les pays les plus touchés par les maladies et les moins à même de payer, tout en conservant le caractère mondial du portefeuille
    • Financement prévisible: la procédure et le niveau de financement sont plus prévisibles, ce qui visera à augmenter le taux de réussite des candidatures
    • Vision ambitieuse: capacité à exprimer pleinement les besoins
    • Calendrier souple: aligné sur les échéances, le contexte et les priorités nationales

    Caractéristiques du nouveau modelé :
    • Gestion plus active du portefeuille afin d’obtenir de meilleurs résultats
    • Calendrier essentiellement défini par le pays,
    • Participation des équipes pays du Fonds mondial au dialogue au niveau du pays  et à l’élaboration des notes conceptuelles ,
    • Prévisibilité accrue (calendrier, taux de réussite, fourchette de financement indicatif)
    • Subventions prêtes au décaissement avec une démarche différenciée
  • EVALUATION DU PNDS 2012-2015 mesurer le progrès et les performances enregistrés dans sa  mise en œuvre
    L’évaluation du PNDS 2012-2015 permettra de mesurer le progrès et les performances enregistrés dans sa  mise en œuvre.
    Il s’agira effectivement de :
    1. Apprécier la cohérence des différents  programmes du  PNDS 2012–2015 et leurs composantes  avec la SCAPE ;
    2. Evaluer l’efficacité du cadre d’action du PNDS :Il s’agit d’évaluer l’impact, les effets et les résultats immédiats du PNDS 2012-2015 (Apprécier si le PNDS a produit les résultats escomptés).
    3. Evaluer l’efficience de l’implication budgétaire du Plan National de Développement sanitaire (Il s’agira d’examiner l’adéquation du financement prévisionnel avec le coût réel de la mise en œuvre, les mécanismes de financement, les mécanismes d’exécution financière, le  taux d’exécution ; relever les contraintes et obstacles à l’application du montage financier).
    4. Apprécier les différentes modalités de financement du PNDS :
      1. au regard de la déclaration de Paris et du processus IHP+ ;
      2. par rapport au respect des procédures existantes.
    5. Examiner le processus de planification et de budgétisation du PNDS;
    6. Évaluer la pertinence et la fonctionnalité du mécanisme de suivi-évaluation et de gestion du PNDS ;
    7. Examiner (sur la base des documents de référence sus-cités) si :
      • les problèmes identifiés à résoudre étaient clairs, l’approche était réaliste et appropriée, le plan était pertinent au moment de sa conception ;
      • les objectifs et les résultats du plan étaient définis de manière explicite, quantifiable et précise ;
      • les objectifs immédiats étaient réalisables et si les liens entre les objectifs, les résultats, les activités et les apports étaient clairs, logiques et équilibrés (en proportion).
    8. Déterminer par niveau du système de santé (central, régional, périphérique) les mécanismes de gestion et de développement de partenariat du secteur santé pour la mise en œuvre du PNDS 2012-2015 ;
    9. Examiner le fonctionnement des organes de coordination, leurs produits, l’implication des autorités locales, des partenaires et des personnes ressources, les obstacles rencontrées dans leur fonctionnement ;
    10. Faire la synthèse des acquis, tirer des leçons générales et faire des recommandations de l’observation des objectifs suscités pour l’amélioration du Plan de Développement Sanitaire ;
    11. Proposer des pistes et orientations pour le plan suivant. 
    Les recommandations seront faites au regard de l’examen de chaque orientation stratégique du PNDS, du cadre d’action, de l’implication budgétaire et des mécanismes de suivi-évaluation et de gestion dudit plan.
  • Projet « CARTE SANITAIRE » analyse de l’offre de soins de l’ensemble du système de santé et de son fonctionnement
    Le ministère de la santé a entrepris d’importantes réformes du secteur de la santé depuis plusieurs années. En effet, tirant profit des initiatives de partenariat pour la santé au niveau régional et international (HHA, IHP+), le Togo a amorcé depuis 2010 une réforme du cadre politique et stratégique de son système de santé, axé sur le renforcement de la mise en œuvre des interventions sanitaires à haut impact capables de produire des résultats en termes d’amélioration de la santé des populations.
    C’est ainsi qu’un certain nombre d’actions prioritaires sont en cours de mise œuvre dont l’élaboration d’une carte sanitaire.

    Objectif
    Le principal objectif poursuivi est de définir une carte sanitaire nationale pour le Togo.
    Il s’agira principalement de :
    • Faire une analyse de l’offre de soins de l’ensemble du système de santé et de son fonctionnement (couverture en infrastructures sanitaires, y compris le secteur privé de soins; étude des bassins démographiques, services offerts; adéquation des ressources ; utilisation des services…) ;
    • Faire une analyse de la demande (étude de type socio-économique pour mettre en relation les performances d’une structure donnée avec la population desservie : ses besoins, sa satisfaction etc. Elle devait mettre en exergue, sous la forme d’un tableau d’analyse des forces et faiblesses, toutes les observations recueillies pour apprécier)
    • Elaborer les différentes cartes (pays, région, district, USP) suivant les besoins ;
    • Mettre en place une base de données (avec les modalités de mise à jour) ;
    • Rédiger un rapport final ;
    • Etablir les critères de priorité de développement des paquets d’activités (PMA et PCA) ;
    • Définir de nouvelles aires effectives de responsabilité des structures de santé ; 
    • Organiser tout au long du processus, des réunions de validation ;
    • Editer et diffuser le rapport final. 
    Les principaux résultats attendus de ce processus sont :
    • Une nouvelle carte sanitaire du Togo est validée ;
    • Une base de données de la cartographie sanitaire est disponible ;
    • Le rapport final de l’élaboration de la carte sanitaire est édité et diffusé. 
    Document de référence :
    Tdr Elaboration de la Carte sanitaire,