Ministère de la Santé et de la Protection Sociale

la contractualisation des centres de sante entre dans sa phase opérationnelle.



Afin d’améliorer l’accessibilité de toutes les couches sociales aux services de santé de qualité
« Le Centre Hospitalier Régional d’Atakpamé et le Centre Hospitalier Préfectoral de Blitta vont connaitre la phase opérationnelle du système de contractualisation avec l’ONG Entraide Médicale Internationale (EMI) »

Afin d’améliorer l’accessibilité de toutes les couches sociales aux services de santé de qualité à travers une utilisation optimale des ressources disponibles, le gouvernement a mis en œuvre une approche, avec l’appui des partenaires techniques et financiers, dénommé « approche contractuelle ». Pour permettre aux sociétés contractantes de démarrer effectivement leurs prestations, respectivement au CHP Blita et au CHR Atakpamé, il a été signé ce vendredi 07 mai 2017 au cabinet, une convention de contractualisation entre le ministère de la santé et de la protection sociale et l’ONG Entraide Médicale Internationale, EMI.

L’insuffisance en matière de pilotage et de gouvernance au sein des structures de santé, ainsi que le faible niveau de performance des services et les importants dysfonctionnements d’ordre organisationnel, financier et gestionnaire de ces structures ont amené le gouvernement à travers le ministère de la santé et de la protection sociale à préconiser le recours à la « gestion axée sur les résultats » et la mise en place de « contractualisation » au sein des structures de santé.
Ainsi, le ministère de la santé et de la protection sociale a décidé d’initier une expérience pilote de contractualisation au niveau d’un Centre Hospitalier Préfectoral, CHP, d’un Centre Hospitalier Régional, CHR et d’un Centre Hospitalier Universitaire, CHU, afin de renforcer dans une première étape, la gestion rationnelle et efficiente des ressources et de mener après évaluation un passage à l’échelle si cette nouvelle approche s’avère concluante. La présente convention entre le ministère de la santé et de la protection sociale représenté par le ministre de la santé et de la protection sociale, le Professeur Moustafa MIJIYAWA et l’ONG Entraide Médicale Internationale (EMI) représenté par le directeur des opérations en Afrique de l’ouest, le Docteur Rafael KLUENDER,  fixe les modalités du partenariat entre le ministère de la santé et de la protection sociale et E.M.I dans le cadre de la mise en œuvre du projet de la contractualisation de la gestion du Centre hospitalier préfectoral de Blitta (CHP-B) situé dans la préfecture de Blitta et le Centre hospitalier régional d’Atakpamé (CHR-A) situé dans la région des plateaux, plus précisément dans la préfecture de l’Ogou.

« La finalité du projet est de contribuer à l’amélioration de la santé de la population ciblée par les deux hôpitaux. L’objectif général est d’améliorer la performance des services médicaux des deux hôpitaux en mettant en place une gestion hospitalière efficace. Ce n’est pas une privatisation. C’est une délégation de gestion, dans laquelle les structures sanitaires garderont leur statut d’institution publique, les infrastructures, équipements et ressources humaines restent une propriété de l’Etat. La structure contractante éjectera aucun francs», a déclaré le ministre de la santé et de la protection sociale, le Professeur Moustafa MIJIYAWA
« L’action proposée par l’ONG Entraide Médicale Internationale, E.M.I contribuera à la réalisation des résultats attendus dans les deux hôpitaux, entre autres ; amélioration de la gestion administrative, amélioration de la gestion financière, amélioration de la gestion d’hygiène hospitalière, augmentation de la disponibilité du plateau technique, élaboration de stratégies de recouvrement des coûts. Concrètement nous allons mettre en place le personnel de l’ONG, soit cinq personnes et quatre au CHR Atakpamé. Ils vont travailler en équipe avec le staff qui est déjà en place pour la gestion de l’hôpital, finance, administration, médicaments, pharmacie, et de l’hygiène », a déclaré Rafaël Kluender, Directeur des opérations Afrique de l’Ouest de l’ONG EMI.
Il s’agira également d’augmentation du taux de fréquentation des services des deux hôpitaux, d’amélioration de la gestion des médicaments et des autres produits de santé et de procéder au transfert de compétences en gestion hospitalière de E.M.I aux équipes administratives.
Il est à noter que l’ONG Entraide Médicale Internationale sera rémunéré sur la base de ses performances.
Service de communication du MSPS