Ministère de la Santé et de la Protection Sociale

La mise en œuvre du PNDS se consolide à travers le Plan National de Renforcement du Système de Santé (PNRSS) 2018-2022



Le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) 2017-2022 a mis un accent particulier sur le Renforcement du Système de Santé vers la Couverture Sanitaire Universelle (CSU), ceci en réponse aux difficultés liées à la faiblesse dans la gouvernance du secteur, la fragmentation du système d’information sanitaire et peu efficient, la faible capacité d’absorption des ressources financières, l’absence de critères objectifs dans la répartition des ressources financières ainsi que les modalités de financement de la santé, la faible disponibilité des produits de santé, l’accès limité des populations aux soins essentiels de qualité, un système de santé de district peu performant y compris le niveau communautaire, etc.
Le renforcement du système de santé est ainsi devenu une préoccupation majeure en ce qui concerne son caractère transversal et de soutien à tous les programmes de santé. C’est ainsi que le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers s’est inscrit dans l’élaboration d’un plan stratégique spécifique de renforcement du système de santé.
Le processus d’élaboration de ce plan est organisé en deux grandes phases : la phase d’élaboration du plan en deux étapes (étape d’élaboration du 1er draft par une équipe restreinte et étape de consolidation du 1er draft par une équipe élargie) et la phase de validation du plan. Le processus est actuellement à sa 2ème phase (phase de validation du plan).
A cet effet, un atelier consacré à la validation du Plan National de Renforcent du Système de Santé (PNRSS) 2018-2022 est organisé  du 02 au 03 Novembre 2017 à Tsévié, Hôtel Saint Georges. L’objectif général de l’atelier est de valider le PNRSS 2017-2022. Plus spécifiquement, il s’agira d’améliorer le contenu de la version préliminaire du PNRSS 2018-2022 et de valider le PNRSS 2018-2022.
En effet, le présent Plan National de Renforcent du Système de Santé (PNRSS) 2018-2022 est l’opérationnalisation du 5ème axe du PNDS 2017-2022 « Renforcement du système de santé vers la CSU, y compris la santé communautaire ». L’objectif fixé à travers cet axe est de renforcer les six piliers du système de santé pour permettre un accès universel aux services préventifs et curatifs en vue d’une réduction durable de la mortalité et de la morbidité avec un accent particulier sur la gouvernance, le financement de la santé, les produits médicaux et les prestations de services en termes de disponibilité, de qualité, d’accessibilité, y compris la participation communautaire.
 
Si le défi à relever par le secteur de la santé dans le cadre de la mise en œuvre du PNDS 2017-2022 consiste à fournir une réponse à la fois spécifique et systémique à la demande d’accès des populations à des soins de qualité et de manière équitable, il se pose cependant, la principale question de : « comment bâtir un système de santé qui à la fois donne une réponse pertinente à un problème prioritaire de santé et en même temps contribue au renforcement du système de santé ».
 
C’est ainsi que la santé maternelle, néonatale et infantile est choisie comme principale cible pour le renforcement du système de santé. Effet, dans le PNDS 2017-2022, la lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile constitue une intervention majeure pour non seulement donner une réponse immédiate à un problème prioritaire, mais aussi renforcer le système de santé au point de vue infrastructures/équipements, ressources humaines, financement des services, système d’approvisionnement en médicaments, gestion et organisation, qualité des soins, partenariat, système d’information.
 
Sur cette base, le PNRSS 2018-2022 se fonde sur l’hypothèse selon laquelle, la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile suppose que le système de système s’améliore. Trois (3) résultats (en termes d’impact) sont donc attendus à la fin de la mise en œuvre du présent plan en 2022 :
  • La mortalité maternelle est réduite de 401 à 250 pour 100.000 naissances vivantes;
  • La mortalité néonatale est réduite de 27 à 17 pour 1.000 naissances vivantes ;
  • La mortalité infanto-juvénile est réduite de 88 à 25 pour 1.000 naissances vivantes.
 
Pour atteindre ces résultats, il s’agit plus spécifiquement de :
  • Renforcer le leadership, le dialogue et la coordination des interventions au sein du secteur ;
  • Renforcer les capacités de financement du secteur de la santé 
  • Améliorer la disponibilité des Ressources Humaines en Santé (RHS) ;
  • Améliorer la gestion et l’offre de services et soins de santé facile d’accès et de qualité ;
  • Améliorer la disponibilité des produits de santé à tous les niveaux grâce à une chaine d’approvisionnement des produits de santé unique et intégrée ;
  • Renforcer les capacités de gestion des informations stratégiques du système de santé.
 
Le processus d’élaboration du PNRSS 2018-2022 a été organisé en deux grandes phases : (i) la phase d’élaboration du plan en deux étapes à Lomé (une première étape d’élaboration du draft 0 par une équipe restreinte les 14, 15 et 16 septembre 2017 et une deuxième étape de consolidation du document issu des travaux de l’équipe restreinte par une équipe élargie les 21 et 22 septembre 2017) et (ii) la phase de validation du plan les 02 et 03 novembre 2017 à Tsévié.
 
Service de Communication du MSPS