Ministère de la Santé et de la Protection Sociale

L’Allemagne accorde un financement au Togo pour booster le domaine de la sante



Ceci pour appuyer le Programme de Renforcement du Système Sanitaire – Santé Reproductive et des Droits Sexuels dans la région de la Kara
Un accord de financement est intervenu ce mardi 26 septembre 2017 entre l’Allemagne et le Togo à travers la Coopération Financière, la KFW. Ceci pour appuyer le Programme de Renforcement du Système Sanitaire – Santé Reproductive et des Droits Sexuels dans la région de la Kara. La signature dudit accord a été faite par les ministres togolais de l’économie et des finances et de la santé et de la protection sociale d’une part et la KFW d’autre part, représentée par Mme Cornellia TITTMANN en présence de Son Excellence Monsieur  Christoph SANDER, Ambassadeur d’Allemagne au Togo.

Le Projet intitulé « Programme de Renforcement du Système Sanitaire – Santé Reproductive et des Droits Sexuels» concerne le financement d’un programme d’amélioration de l’utilisation et de la qualité des services SRDS en finançant la réhabilitation, l’équipement et la maintenance des formations sanitaires (composante 1), des mesures de formation du personnel et un appui à l’approche qualité (composante 2), ainsi que des mesures de communication, sensibilisation et distribution à base communautaire (composante 3) dans la région de la Kara.  Lzusammenfassende Beschreibung des Projekts, z. B. Instandsetzung der Verbindungsstraße "A" nach "B"’objectif global du Projet  est de contribuer à l’amélioration de la santé au Togo, surtout dans le domaine de la santé reproductive et des droits sexuels (SRDS). Projektziel nennenLe calendrier retenu pour la préparation, la réalisation et l’exploitation du Projet prévoit une durée de 4 ans pour un coût global du projet qui s‘élève à environ 11 millions d’euro. Le montant de l'apport financier de la Coopération Financière s´élève à 10 millions d´euro. L’objectif du projet est d’améliorer l’utilisation et la qualité des services SRDS dans la région de la Kara. Les bénéficiaires (groupes cibles) principaux du projet sont les femmes en âge de procréer (de 15 ans à 49 ans) ainsi que les nouveau-nés (de 0-6 semaines).

« Ce financement est la concrétisation d’une promesse faite par M. Nooke, représentant personnel de la Chancelière Allemande pour l’Afrique, lors de sa visite de  en juin 2015 à Lomé et au cours de laquelle, la République Fédérale d’Allemagne a annoncé à la République du Togo des fonds supplémentaires à hauteur de 16 millions d’euros dans le cadre du Programme Spécial « Santé en Afrique » dont 10 millions  d’euros pour un nouveau Programme de la Coopération Financière Allemande (CF) et 6 millions d’euros pour la coopération technique ». A déclaré l’Ambassadeur de la République d’Allemagne au Togo, SEM Christoph SANDER.
« Je saisi cette occasion pour renouveller au nom du gouvernement Togolais mes remerciements à la République Fédérale d’Allemagne pour son appui constant aux projets de dévéloppement du Togo. C’est le lieu de rappeler que le gouvernement Togolais prendra toutes les dispositions utiles pour la mise en oeuvre efficace de ce projet“. A indiqué le ministre de l’Economie et des Finances M. Sani YAYA.
Pour le ministre de la santé et de la protection sociale, ce projet vient à point nommé pour la région de la Kara.
« Sa mise en œuvre va permettre d’améliorer l’utilisation et la qualité des services de Santé Reproductive et des Droits Sexuels particulièrement pour les femmes en âge de procréer (de 15 ans à 49 ans) ainsi que les nouveau-nés (de 0-6 semaines)  dans la région de la Kara. La mise en œuvre de ce projet se situe dans le cadre des priorités retenues dans le plan national de développement sanitaire 2017-2022. Ce projet va contribuer à la réalisation du programme social initié par le chef de l’Etat ». A souligné le ministre de la santé et de la protection sociale, le professeur Moustafa MIJIYAWA.
Le projet de la Coopération Financière comprend la construction/ extension, réhabilitation et équipement (composante principale) et des composantes complémentaires. La première composante ( Construction/extension, réhabilitation et équipement) est axée essentiellement sur la mise à niveau des formations sanitaires selon les besoins en Réhabilitations et extensions, Equipement médical, Construction des logements pour le personnel clé et des latrines et Achat de véhicules suite à une priorisation parmi les centres classifiés actuellement SONU dans la région de la Kara . La deuxième composante est axée sur l’appui à l’approche qualité et à la formation continue. Elle englobe entre autres ; les mesures de formation continue (modules de formation, formation pratique y compris simulations), lesquelles seront liées aux mesures d’investissement, ciblant en priorité les aspects de la grossesse, les soins maternels et néonataux, la PF, la logistique des contraceptifs, la déontologie professionnelle, l’entretien et la maintenance préventive et curative, l’accueil des patients, la coordination et formation des ASC, l’évaluation et l’analyse des décès maternels, les aspects environnementaux etc. et l’établissement d’un mécanisme d’assurance de qualité des soins, en finançant des audits/évaluations externes de la qualité des soins. La troisième composante est axée sur le développement des activités de communication, de plaidoyer et de stimulation de la demande pour les services Santé de la Reproduction. Pour la mise en œuvre de cette composante une ONG sera recrutée par la DRS Kara à travers un appel d’offre public.
 Service de Communication du MSPS