Ministère de la Santé et de la Protection Sociale

Le Professeur Moustafa MIJIYAWA prend part activement à Abuja au Nigéria à la 18ème Assemblée des ministres de la santé de la CEDEAO



l'Assemblée adopte l'approche «Une seule santé» pour combattre les maladies et les épidémies dans la région.
Le président par intérim du Nigéria, le Prof. Yemi Osinbajo, a ouvert ce vendredi 16 juin 2017 la 18e Assemblée des ministres de la Santé au secrétariat de la Commission de la CEDEAO à Abuja. Dans son discours, M. Osinbajo a exprimé l'engagement du gouvernement nigérian à veiller à ce que le Centre de lutte contre les maladies (CDC) établi par l'OOAS à Abuja décollerait avant la fin de 2017. Il a noté que «c'est un grand défi pour améliorer la santé de nos populations», obligeant les États membres à faire davantage en termes de financement pour faire face aux urgences sanitaires. La communication, a-t-il relevé, reste également un défi majeur dans la prise en charge des activités de l'Organisation Ouest Africaine de la Santé, en invitant les dirigeants de l'Organisation à tirer parti des nouvelles technologies de la communication. Le leader nigérian a toutefois félicité les dirigeants de l'OOAS pour la réalisation de ses nobles objectifs.
Prenant la parole en sa qualité de président actuel de l'Assemblée des ministres de la santé et ministre de la Santé du Togo, le professeur Moustafa MIJIYAWA, a déclaré que l'Assemblée examinera la situation sanitaire dans la région et prendra des décisions pour assurer une meilleure santé aux populations de la sous région ouest africaine. Il s'est félicité que l'Assemblée adopte l'approche «Une seule santé» pour combattre les maladies et les épidémies dans la région. Toutefois, le président de l'Assemblée s'est hâté de rappeler à ses collègues que la synergie est nécessaire pour atteindre les objectifs de «One Health».
Par conséquent, le professeur Moustafa MIJIYAWA a fortement appelé les États membres et les partenaires à doubler le soutien de l'OOAS, en garantissant que le président togolais s'engage dans les idéaux de l'organisation. Le ministre a félicité les agents de liaison, les experts et les partenaires qui ont fait "un bon travail" en préparant le projet de résolutions et de feuille de route qui sera adopté par les ministres.Il a également remercié les partenaires pour leur soutien financier dans l'OOAS, les exhortant à soutenir le rythme et même à en faire davantage.
La table d’honneur à l’ouverture des travaux (le prof MIJIYAWA 2ème de la gauche

Dans son allocution de bienvenue, le ministre de la Santé du Nigeria, Prof Isaac Adewole, a souligné la nécessité d'investir davantage dans la recherche qui pourrait garantir des données adéquates et fiables nécessaires à la formulation des politiques sur les problèmes de santé en Afrique de l'Ouest.
Il a également demandé aux États membres de se concentrer sur le contrôle du tabac, en disant que des efforts concertés devraient être axés sur le contrôle de la vente de cigarettes dans la région pour le bénéfice global de «notre peuple».


Plus tôt, le Directeur général de l'OOAS, le Dr Xavier Crespin, a déclaré que le 18e Assemblée des ministres de la Santé se concentrerait sur la délibération et prendra des décisions concernant: l'utilisation de l’évidence dans la formulation de la politique de santé, le transfert des tâches, la santé maternelle, la santé infantile, la lutte contre les maladies transmissibles et les maladies non transmissibles Ainsi que la réforme hospitalière. Il a déclaré que l'OOAS a enregistré de nombreuses réalisations en 2016, qui seraient présentées à l'Assemblée. Le Dr Crespin a assuré aux ministres que l'OOAS continuerait à faire des plaidoyers pour recueillir des fonds pour des programmes et projets exécutifs visant à améliorer la santé des populations d'Afrique de l'Ouest. Il a félicité les partenaires pour le soutien aux activités de l'OOAS, en remerciant la Banque mondiale, la Coopération française et japonaise, l'USAID et d'autres pour leur soutien financier. À la fin de la délibération, l'Assemblée devrait publier un communiqué intitulée «Déclaration d'Abuja».
Il est à noter que le ministre togolais est accompagné deux experts, notamment le conseiller technique, docteur TCHAMDJA Potougnima, et du point focal OOAS au ministère de la santé. M. SOSSA Wadagni
Service de communication du MSPS