Ministère de la Santé et de la Protection Sociale

L’organisation ouest africaine de la sante, OOAS tient du 25 au 27 septembre 2017, sa réunion du comité des programmes a Lomé



Les pays de la CEDEAO, sont confrontés à de nombreuses maladies et affections et pour relever le défi dans la lutte contre ces affections, les pays doivent disposer de façon concertée de Plan d’Action avec des priorités et objectifs réalistes
La réunion du comité des programmes de l'OOAS a été ouverte ce 25 septembre 2017 par le Directeur Général de l'Organisation Ouest Africaine de la Santé, OOAS en présence du reprenant permanent de la commission de la CEDEAO au Togo et du représentant du ministre Togolais de la santé et de la protection sociale. Les pays de la CEDEAO, sont confrontés à de nombreuses maladies et affections et pour relever le défi dans la lutte contre  ces affections, les pays doivent disposer de façon concertée de Plan d’Action avec des priorités et objectifs réalistes. Les assises qui vont durer trois jours vont permettre une analyse pertinente aboutissant sur une  validation des propositions des  activités 2018.

En ouverture des travaux, le DG de l'OOAS, Dr Xavier CRESPIN a rappelé que la réunion du comité des programmes, instituée par le protocole de création de l'OOAS est un événement majeur dans le cycle annuel de planification de l'organisation. Elle offre l'occasion de passer en revue le contexte et les réalisations à mis parcours de l'année budgétaire en cours et de débattre des actions prioritaires pour le prochain exercice budgétaire. Il a également indiqué que le contexte est marqué par des épidémies persistantes dans la sous région ouest africaine. Des défis qui montrent que notre région a besoin d'investir encore plus de ressources dans le secteur de la santé. 
« Le projet 2018 est axé sur un certain nombre de besoins, qui sont exprimés par les pays. Il est également axé sur les priorités de la sous-région par rapport au contexte actuel (épidémies, les maladies non transmissibles, les questions liées à la vaccination). Il précise que l’OOAS a pour le compte de l’année 2018, treize programmes prioritaires axés sur les priorités actuelles de la sous-région en matière de santé publique. Chaque année, après le suivi que nous faisons dans les pays, et l’évaluation de nos programmes, et en fonction des besoins exprimés, nous faisons ce plan que nous soumettons aux différents ministres de la santé de notre espace CEDEAO pour recueillir les avis et les enrichir ». a précisé Xavier CRESPIN, DG de l’OOAS.
Le représentant permanent de la CEDEAO, Garba LONPO, félicite les responsables de l’OOAS pour la tenue de cette rencontre, et rappel que la CEDEAO œuvre inlassablement à travers les Instances mises en place et les mécanismes en vigueur en ce moment pour que la santé pour tous soit une réalité au sein de l’Espace communautaire. Il a également rappelé l'impérieuse nécessité d'une bonne planification des ressources et actions dans ce contexte de raréfaction des ressources financière. 

Le professeur EKOUEVI, représentant du ministre togolais de la santé et de la protection sociale, a quant à lui invité les participants à procédé à l'identification et évaluation des interventions et une analyse pertinente afin de ne maintenir que celle qui sont les plus appropriées pour le bien être des populations.
« Compte ténu de la raréfaction des ressources financières, les travaux de cette rencontre permettront essentiellement d’identifier et, d’évaluer les interventions des participants, afin de ne maintenir que celles qui sont les plus appropriées pour le bien des populations des différents pays ». A déclaré le professeur EKOUEVI, représentant le ministre de la santé et de la protection sociale
 Durant les travaux de cette réunion, une analyse pertinente des enjeux sanitaires de la sous-région Ouest africaine sera effectuée et débouchera sur une validation des propositions des activités qui seront réalisées en 2018.
 Service de Communication du MSPS