Ministère de la Santé et de la Protection Sociale

Reformes de gestion des structures sanitaires publiques



l’approche contractuelle présentée aux parlementaires
Dans le cadre de la campagne de communication entreprise par le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale  sur la nouvelle approche de gestion des structures publiques de santé au Togo dénommée « Approche Contractuelle », une rencontre d’échanges et de partages s’est tenue le vendredi 17 juin 2016 avec les  parlementaires, au siège de l’Assemblée Nationale à Lomé. C’était au cours d’une plénière présidée par le président de ladite institution, M. Dama DRAMANI.
 
C’est fort du rôle important des élus du peuple que le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Professeur Moustafa MIJIYAWA dans sa vision de reforme de gestion des structures publiques de santé au Togo associe toutes les composantes de la société dont les Parlementaires. Au cour d’une plénière, le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale a fait un état des lieux diagnostic de la situation des formations sanitaires publiques qui révèle que de gros investissements injectés dans le domaine de la santé contrastent avec la satisfaction de la population, une insatisfaction due à la baisse des prestations sanitaires. Les résultats des efforts fournis à ce jour par les systèmes de santé sont loin de répondre aux attentes des  populations. L’importance des efforts et des atouts contraste avec les résultats observés sur le terrain. Il importe d’imaginer et de mettre en œuvre des stratégies innovantes pour combler ce fossé.
 
L’approche contractuelle repose sur un partenariat formel et durable entre tous les acteurs du secteur de la santé. Elle consiste, par le biais d’un contrat, à céder la gestion d’une structure de soins à une entité non étatique  spécialisée dans la gestion hospitalière. Elle vise à améliorer  l’accessibilité de toutes les couches sociales aux services de santé de qualité à travers une utilisation optimale des ressources disponibles.
Elle est basée sur la complémentarité des efforts entre le secteur public et le secteur privé. Sa mise en œuvre  ne signifie ni privatisation ni désengagement de l’Etat de ses responsabilités. Il s'agit au contraire de définir les rôles et les fonctions de tous les acteurs dans la production de services de santé d'une qualité toujours meilleure au profit des populations, notamment les plus démunies d'entre elles.
Point de presse après la plénière

« Le système de santé du Togo ne se porte pas bien dans les centres périphériques et dans les hôpitaux, il suffit d’interroger l’homme de la rue pour qu’il vous décrive une expérience malheureuse », a déploré le ministre.
Dans une démarche pédagogique, le ministre Moustafa MIJIYAWA a expliqué aux députés, tous les contours de "l’approche contractuelle" qui  repose sur un partenariat formel et durable entre tous les acteurs du secteur de la santé.

"Le principe est le suivant : l’Etat va, après élaboration du cadre juridique opérationnel, lancer un appel d’offres pour recruter des sociétés spécialisées dans la gestion hospitalière. Il s’agira des sociétés ayant fait leurs preuves en la matière, avec qui l’Etat signera un contrat. Ainsi, l’Etat cédera la gestion fonctionnelle à la société contractante. Bien évidemment, tout ceci sera élaboré en harmonie avec les règles de la fonction publique, puisque ce sont des services publics", a-t-il expliqué.
"Il s’agit d’un cadre que nous allons aménager en rappelant aux uns et aux autres, leurs charges. Avec cette approche, nous estimons que les choses iront de mieux en mieux. Le principal but visé, c’est que la population soit satisfaite en termes de soins. Au départ, cela va nécessiter un coût et l’Etat s’y engagera. Au fur et à mesure qu’on avancera, les déperditions actuelles n’auront plus lieu, la productivité sera meilleure", a-t-il précisé le Professeur Moustafa MIJIYAWA.

Le Président de l’Assemblée Nationale a au nom des députés salué l’initiative et remercié le Chef de l’Etat pour avoir initié cette reforme pour le bien des populations. Plusieurs intervenants, ont remercié le ministre de la santé et de la protection sociale pour avoir fait un diagnostic clair et approfondi des maux dont souffrent les structures de soins au Togo et ont promis leur soutien et adhésion à cette initiative qui concourt à l’amélioration du cadre sanitaire et des prestations de soins. Toutefois, ils ont souhaité voir ce réaliser très rapidement cette reforme qui permettra de résoudre un certain nombre de problèmes.

Service de communication du MSPS