Aller au contenu principal

L’Israël renforce les capacités des traumatologues de neuf pays d’Afrique, réunis au Togo

Publié le : 23 oct 2018
traumato CHR Atakpame

L’unité de traumatologie du CHR Atakpamé (Togo), cas d’école pour huit pays d’Afrique

Des acteurs de la santé de neuf pays d’Afrique ( Benin, Burkina Faso, Côte d’ivoire, Cameroun, Libéria, Ghana, Sénégal, Guinée Conakry, Togo), sont réunis depuis ce lundi 22 octobre à Lomé par l’Agence de coopération israélienne MASCHAV, pour deux jours de formation théorique sur le traumatisme et trois jours de pratique au Centre hospitalier régional d’Atakpamé, (160Km de Lomé). Au sein de cet hôpital en région, le pays de Benyamin Netanyahou a installé une unité de traumatologie ultramoderne, une référence dans la sous-région. Et les acteurs de santé en formation à Lomé vont effectuer après les enseignements théoriques des cas pratiques dans cette unité.


A l’ouverture de la rencontre, ce matin à Lomé, l’Ambassadeur d’Israël au Togo, avec pour résidence en Côte d’Ivoire, Eli Ben Tura, a exprimé toute sa gratitude aux autorités Togolaises pour les dispositions prises dans la tenue de ladite rencontre.
«C’est un atelier sur la traumatologie. En effet, il a été constaté dans toute la région ouest-africaine, qu’il n’y a pas de département bien équipé de traumatologie aux hôpitaux et c’est une nécessité. Face à cela, on a établi au Togo, un département de traumatologie à l’hôpital d’Atakpamé, et on a appelé tous les amis africains de la sous-région à venir s’informer », a indiqué l’Ambassadeur d’Israèl près le Togo SEM Gidéon BAHAR.

eqip traumato

Une facette du nouveau bloc du CHR Atakpamé. Photo MSPS


Comme au Togo, le diplomate a souligné que son pays, Israël a crée un département néo-natale en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Ghana, et ‘l’objectif est de partager notre savoir-faire avec nos frères africains’, a-t-il souligné.


Présent à l’ouverture de la rencontre, le professeur, Moustafa MIJIYAWA, ministre de la santé, a remercié l’Agence de coopération israélienne MASCHAV pour son engagement au côté du Togo La réhabilitation et les équipements des centres de santé en plus de l’assainissement de la gestion vont nous permettre d’avoir un système de santé basique et résilient et c’est de façon cohérente que le Chef de l’Etat a décidé l’ouverture d’école paramédicale à Dapaong, Atakpamé, Kpalimé et à Tsévié, et la rentrée dans ces écoles a lieu ce jour, lundi 22 octobre ’, a déclaré le ministre de la santé qui précise, que l’engagement du gouvernement à travers son département est de mettre à profit les opportunités qu’offrent la coopération Israélienne aussi bien sur le plan de la formation éducationnelle, des équipements, des réhabilitation entre autres. Tout ça explique le ministre, est fait dans l’intérêt de la population.


« Nous veillerons au bon usage de tous les équipements mis à disposition du Togo par Israël dans le strict respect de la déontologie et de l’éthique en essayant de nous débarrasser de certaines pratiques totalement contraire à cette déontologie médicale », a indiqué le Professeur Moustafa MIJIYAWA, ministre de la santé et de la protection sociale.
La formation est assurée par des experts de l’Agence de coopération israélienne MASCHAV dont Baratz Josef, chirurgien.

Service de Communication du MSPS

Top