Aller au contenu principal

La contractualisation des hôpitaux du Togo

Publié le : 20 juin 2018
La contractualisation des hôpitaux du Togo
« Le CHR Dapaong entre dans la danse »
 
Après  avoir constaté la réussite de la contractualisation des hôpitaux publics dans sa phase pilote, place à son extension vers d’autres centres hospitaliers de référence au Togo. Le CHR Dapaong vient de faire son entrée dans la liste des hôpitaux bénéficiaires du projet de contractualisation. Le lancement officiel de cette réforme par le ministre de la santé et de la protection sociale a été effectif ce mardi 19 Juin 2018 en présence des autorités politiques, administratives, religieuses, militaires et traditionnelles de la région des savanes. C’est la société OIGH, entendez Organisation Internationale pour la Gestion Hospitalière qui aura la charge d’appuyer l’administration dudit CHR à assoir une gestion saine en vue d’améliorer la prise en charge des populations. Cette extension intervient deux mois seulement après le lancement par le Chef de l’Etat du projet de contractualisation au CHU Sylvanus Olympio.
 
La contractualisation du CHR Dapaong repose sur une délégation de la gestion des centres de soins à une société non étatique, assortie des conditions suivantes :  la société contractante est chargée de mettre en place des mécanismes et des outils d’une gestion orthodoxe dans la formation sanitaire ; la formation sanitaire garde son statut public ; le traitement et les motivations des agents relèvent de l’Etat, de même que l’achat, la maintenance et l’entretien  des équipements ; les frais des prestations, des soins, et de examens restent fixés par l’Etat ; la société contractante n’aura à injecter ni ressources financières, ni équipements dans la structure objet de contractualisation. Le but de la contractualisation est d’harmoniser les ressources par rapport aux prestations et à la satisfaction des populations. Cette approche va  permettre à l’hôpital de dégager plus de bénéfices et d’investir dans un fonctionnement optimum, l’objectif étant la satisfaction de la population et d’arriver à une meilleure gestion des hôpitaux publics ». A déclaré le Professeur Moustafa MIJIYAWA, Ministre de la Santé et de la Protection Sociale à la cérémonie de lancement du projet de contractualisation sur le site du CHR Dapaong.
 
  Le Centre Hospitalier Régional de Dapaong est le seul centre de référence de la région des Savanes. Il est organisé en pôles techniques de soins, d’aides aux diagnostics et d’une pharmacie hospitalière lui permettant d’assurer, de jour comme de nuit, des soins nécessaires  aux patients. Il est composé des services entre autres ; la Médecine Générale, la Chirurgie Générale, le service de la Gynécologie et d’Obstétrique, l’ophtalmologie, la Pédiatrie, l’Odonto-stomatologie, le Laboratoire, l’Oto-Rhino-Laryngologie (ORL), la Radiologie, la Kinésithérapie, la Pharmacie et le (PCD) entendu Poste de Collecte et de Distribution des produits sanguins Labiles. L’effectif du personnel est de 290 agents dont 6 médecins. En moyenne, le CHR a enregistré en 2017, un total de 20.478 nouvelles Consultations, 12.025 malades hospitalisés avec un taux d’occupation des lits élevé à 90,2%. Le taux global de mortalité hospitalière est de 4,7% et celui relatif à la mortalité néonatale est enregistré à 12,9%.
 
Du point de vue structurel, il dispose d’un Organe de Délibération qui est le Conseil d’Administration, d’un Organe d’Exécution à travers la Direction, des Organes Consultatifs et d’un Comité de Trésorerie fonctionnel.
Théoriquement, le CHR DAPAONG  dessert une population estimée à environ 985.000 habitants, accueillant de ce fait les malades référés des districts sanitaires de Tône, de Tandjoaré, de Cinkassé, de l’Oti et du Kpendjal, ainsi que ceux, venant des pays voisins tels que : le Benin, le Burkina-Faso et le Ghana.
 
« Aujourd’hui, est un grand jour pour le Centre Hospitalier Régional de Dapaong.  L’approche contractuelle tant attendue devient une réalité, et nous nous en réjouissons. Le lancement de cette approche ouvre une ère nouvelle dans la gestion du CHR de Dapaong. Je tiens à vous réitérer la disponibilité du staff administratif de l’hôpital et de l’ensemble du personnel déjà mobilisé, à soutenir le processus de sa mise en œuvre, pour, davantage de  satisfactions, et du bien-être sanitaire de la population ». A déclaré M. BEKET Batassamsouwé Brice,  Directeur CHR de Dapaong.
 
Il est à noter l’approche contractuelle « à la togolaise » est fondée  sur le principe de délégation de la gestion des structures hospitalières publiques  à une entité privée. C’est-à-dire que l’Etat signe un contrat avec une société spécialisée dans la gestion des hôpitaux, à qui il délègue la gestion des hôpitaux. Ce n’est pas une privatisation, comme certains le pensent ou le disent, mais une délégation de gestion. La structure hospitalière reste et demeure publique.
 
Service de Communication du MSPS
Top