Aller au contenu principal

au Togo, la lutte contre le paludisme s’intensifie a travers la prévention

Publié le : 08 juin 2017
campagne_mii_2_17

Une campagne de distribution de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action en préparation

  Une campagne de distribution de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action en préparation
L’annonce à été faite au cours d’une conférence de presse animée par le ministre de la santé et de la protection sociale, le professeur MOUSTAFA MIJIYAWA, en présence des partenaires techniques et financiers actifs en santé, notamment, l’OMS, l’UNICEF et l’ONUSIDA. C’était le mardi 06 juin 2017 au cabinet dudit ministère. Le Gouvernement à travers le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale avec l’appui de ses partenaires se propose d’organiser en 2017, une campagne de distribution de Moustiquaires Imprégnées de Longue Durée d’Action aux ménages en vue du renouvellement des MILDA selon le cycle de trois (3) ans recommandé par l’OMS, dont l’objectif principal est de prévenir le paludisme. Cette campagne se tiendra entre juin et  juillet    2017 sur toute l’étendue du territoire national et concerne toute la population togolaise.

  Le paludisme demeure un problème majeur de santé publique pour les pays tropicaux, en particulier pour le Togo malgré les énormes efforts déployés pour venir à bout de ce fléau qui de surcroît induit de profonds bouleversements socio-économiques. Pour lutter contre la maladie, le Togo a effectué une analyse de la situation qui a abouti à l’élaboration et à la mise en œuvre de trois plans stratégiques au regard des objectifs et déclarations des sommets spéciaux d’Abuja d’une part et de l’accès universel d’autre part aux interventions antipaludiques.
Après trois années de mise en œuvre du dernier plan stratégique 2011-2015, une revue à mi-parcours a été réalisée de février à novembre 2014 selon la méthodologie préconisée par l’OMS. Celle-ci a permis d’évaluer les principaux résultats atteints lors de cette période de mise en œuvre, d’identifier les problèmes, d’en rechercher les causes, de proposer des solutions appropriées, de répertorier les meilleures pratiques, de tirer les leçons et de réviser le plan avec une projection sur les années 2016 et 2017.

  Ce plan révisé qui vise l’élimination du paludisme en assurant l’accès universel aux interventions prioritaires est axé sur la distribution de masse des MILDA aux ménages, la couverture universelle en soins curatifs à l’aide des Combinaisons Thérapeutiques à base d’Arthémisinine (CTA) et la promotion du Traitement Préventif Intermittent (TPI) chez la femme enceinte.

Pour le maintien des avancées de cette couverture universelle, le Togo se propose d’organiser en 2017, une autre campagne de distribution de MILDA aux ménages pour le renouvellement des MILDA usagées selon le cycle de trois (3) ans recommandé par l’OMS.

Afin de garantir l’utilisation des moustiquaires qui seront distribuées au cours de cette campagne, un accent particulier est   mis sur la communication et la mobilisation des populations avant, pendant et après la distribution à travers le plaidoyer, le renforcement de capacité des acteurs, la sensibilisation de proximité et la sensibilisation par les médias qui jouent un rôle capital dans la diffusion des messages.

C’est dans ce cadre que le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, organisera le lancement de la campagne de distribution des Moustiquaires Imprégnée d’Insecticide de Longue Durée d’Action à Notsé en fin juillet 2017 dans la préfecture du HAHO.  
En prélude à ce lancement, il est organisé ce point de presse par le Ministère de la santé en collaboration avec toutes les parties prenantes et la presse dans le but de mobiliser les populations et les encourager à participer massivement aux processus de dénombrement marquant ainsi le début de la phase active de la campagne.
  « Dans le cadre de la campagne en préparation, le gouvernement du Togo a fourni  2 413 250 MILDA à travers l’appui de l’ONG « Against Malaria Foundation » (AMF) et 40% des coûts opérationnels de la campagne. Le complément de l’achat des MILDA et 60% des coûts opérationnels sont fournis par la subvention du Fonds mondial. Le convoyage se fera par l’armé qui accepté de nous accompagner. Je saisi l’opportunité pour remercier tout un chacun de vous pour avoir répondu à notre invitation et renouveler une fois encore notre gratitude à  tous nos partenaires notamment ceux des organes du système des Nations Unies et les autres partenaires internationaux et nationaux et particulièrement le fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, pour le soutien au gouvernement togolais pour la réussite de la cinquième campagne de distribution des Moustiquaires Imprégnées à Longue Durée d’Action». A déclaré le ministre de la santé et de la protection sociale, le professeur MOUSTAFA MIJIYAWA, au cours de la rencontre avec la presse.
  Plusieurs actions sont menées par le gouvernement en vue lutter contre le paludisme. Il s’agit entre autre ; de la prévention à travers la promotion de l’utilisation des moustiquaires Imprégnées d’Insecticide de Longue Durée d’Action (MILDA) à travers les campagnes de distribution  de masse et en routine gratuite des MILDA, le Traitement Préventif chez  les femmes enceintes, la Chimio prévention du Paludisme Saisonnier (CPS) chez les enfants de moins de 5 ans dans les régions des Savanes, de Kara et centrale, la prise en charge précoce et correcte et gratuite des cas du paludisme simple  à travers la confirmation biologique et l’utilisation des Combinaisons Thérapeutiques à base d’Artémisinine (CTA) tant au niveau des formations sanitaires qu’au niveau des communautés, la promotion de la lutte antipaludique à travers les mesures d’hygiène et d’assainissement des habitats, l’information, l’éducation et la communication et la surveillance épidémiologique à travers le suivi/évaluation et la recherche.
  Le pays est déjà dans le processus d’’élimination du paludisme qui est la vision de l’OMS d’ici 2030. Un projet pilote vient d’être expérimenté dans le district de l’Est  Mono  dans les plateaux et les résultats sont intéressant  maintenant il reste à faire la surveillance  et  l’extension se fera après à tout plateaux.
 Selon le docteur BOUKHARY Isselmou, représentant résidant de l’UNICEF au Togo, et porte-parole des partenaires techniques et financiers actifs en santé, les partenaires réaffirme une fois encore leur disponibilité à accompagner le Togo dans cette initiative qui vise non seulement la prévention du paludisme mais son élimination totale d’ici 2030. Le représentant-résident de l'UNICEF au Togo, dr. Isselmou BOUKHARY a renchéri : « Je lance un appel solennel à tous les ménages  d’utiliser ces moustiquaires, cela  aura un impact important sur la mortalité et la morbidité dues au paludisme ».
  La population est  donc appelée non seulement à se faire recenser pour bénéficier des MILDA mais aussi à les utiliser. « Une fois acquise la moustiquaire doit être utilisée », conseille le ministre de la santé.
  «Par rapport à la phase préparatoire, nous avons pratiquement tout fini et cette phase concerne la planification, la budgétisation,  la formation des acteurs  etc.  Nous sommes actuellement en train de rentrer dans la phase de dénombrement qui va se dérouler du  14 au 25 Juin prochains. La distribution  proprement dite va commencer le 9 Août  et va durer cinq jours», a fait savoir  le Docteur Atcha-Oubou Tinah, Coordonnateur du Programme Nationale de Lutte contre le Paludisme.  Des innovations sont apportées à cette année cinquième campagne, précise le Docteur Atcha-Oubou Tinah.  «De par la passé,  nous avons donné  une MILDA pour deux personnes  mais  actuellement nous allons donner  une MILDA par couchage. On entend par couchage, le lieu aménagé où une ou plusieurs personnes dorment», a-t-il indiqué.
  Il faut rappeler que les   stratégies qui  seront utilisées durant cette campagne sont entre autres, La stratégie porte à porte  pour le dénombrement. Elle  concernera le  dénombrement  des  ménages en vue d’estimer les besoins en MILDA par ménage selon l’approche couchage. Les agents de santé  communautaires et les relais  passeront  de ménage en ménage pour recenser les  couchages  et distribuer les coupons. La stratégie fixe qui est la distribution sur site  fixe pour la distribution de MILDA s’installe dans la formation sanitaire et enfin sur site avancé qui se dit lorsque l’équipe de  distribution de MILDA s’installe dans  un lieu autre que la formation sanitaire.
Faut-il le préciser, le coût total de la campagne s’élève à 11 milliards de Francs CFA dont 07 milliards pour l’achat des moustiquaires.
 
Service de communication du MSPS

 

Top