Aller au contenu principal

Première réunion du Comité de Pilotage de l’année 2018 du Projet d’Appui aux services de Santé Maternelle et Infantile et de Nutrition (PASMIN).

Publié le : 09 oct 2018
PASMIN reunion 2018

 Faire l’état des lieux pour mieux avancer

La salle de réunion de la Direction Régionale de la Santé de Lomé-Commune, a servi de cadre à la  première réunion du Comité de Pilotage  du Projet d’ Appui aux services de Santé Maternelle et Infantile et de Nutrition (PASMIN) au cours de l’année 2018.  Présidée par le Madame AKAKPO Midamégbé, Directeur de Cabinet du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, la réunion a permis de faire l’état des lieux dans la mise en œuvre dudit projet afin de mieux avancer.


Après présentation et adoption de l’ordre du jour les travaux ont été axés sur la présentation de l’état de mise en œuvre du projet. La synthèse des diverses présentations permet de dégager les points entre autres, la restructuration du Projet, Difficultés de mise en œuvre, et de faire des recommandations. Suite à la revue externe à mi-parcours de mars 2017, la Banque Mondiale a procédé à la restructuration du projet au cours du second trimestre 2018. Les principaux changements apportés par cette restructuration portent sur la date de clôture du projet, le nombre de composantes, le cadre de résultats et les coûts afférents aux diverses composantes. La date de clôture du projet est désormais fixée au 31 octobre 2019 au lieu du 31 octobre 2018. Le nombre de composantes passe de 02 à 03 avec l’introduction de la composante zéro dollar Réponses aux urgences contingentes.


Le Plan de travail annuel issu de la restructuration du projet par la Banque  a été validé par le comité de pilotage. A ce jour 198 activités ont été réalisées sur 216 prévues soit un taux de réalisation de 91,66%. Il est à noter que sur 64 marchés prévus, 51 marchés ont été approuvés et 12 marchés sont en cours de passation. Le taux de décaissement global est de 84.10 % avec un effort de décaissement 12,27% au titre de 2018.
Les principales difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du projet sont entre autres ; la sous-notification des données issues des interventions, le retard dans la transmission des données issues de la mise en œuvre des interventions par les entités techniques de mise en œuvre, la non-transmission des données de VAD pour ANJE par les USP, la non-prise en compte des femmes enceintes ayant reçu 90 comprimés de FAF à une CPN autre que la CPN1, le retard dans l’enlèvement  des stocks d’intrants médicamenteux par certains districts et la non-prise en compte des enfants vus en consultation externe dans les données de CPC. Sur ce, pour accélérer la mise en œuvre du projet et optimiser les résultats attendus, il a été recommandé entre autres,  de respecter les directives relatives à la distribution des FAF et des MILDA aux femmes enceintes dans les formations sanitaires, collecter systématiquement auprès de chaque  USP les données de VAD pour ANJE, dans les zones du paquet complet, demander aux entités de mise en œuvre de fournir à temps les données issues des interventions et d’étudier la possibilité de mise à échelle d’une version du DHIS2 permettant la saisie hors-ligne. Ainsi, au point des divers le comité de pilotage a demandé aux diverses structures de mise en œuvre de procéder à la délégation de service pour permettre une mise en œuvre plus rapide des activités. La DSC-PA a informé le comité de pilotage que suite à la décision de l’UGP-FM de ne prendre en compte que 6000 ASC pour le compte du pays, seuls 1583 ASC seront retenus dans les districts du paquet complet. Le Coordonnateur a informé le comité de la tenue de l’atelier d’élaboration du PTA 2019 au cours du mois de novembre 2019.

Service de Communication du MSPS

 

Top