Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

Des Centre Médico-Sociaux modernes à Vakpossito et Légbassito inaugurés pour de meilleurs soins de santé

Publié le : 04 juin 2019
vakpo

la réalisation  desdits centres   modernes s’inscrit dans « la politique du Chef de l’Etat axée sur le social au profit  des populations les plus vulnérables

Le Chef du gouvernement Dr Komi Sélom KLASSOU a procédé le lundi 03 juin 2019, à l'inauguration officielle du Centre Médico-Social de Légbassito et celui de Vakpossito dans la préfecture d'Agoè-Nyivé. Les deux ouvrages estimés à 459 millions 500 mille FCFA sont financés par le gouvernement togolais à travers le Programme d'Appui aux Populations Vulnérables (PAPV). Ces joyaux viennent soulager les populations de ces localités en leur offrant des soins de santé de qualité conformément à l'axe3 du PND.


Les  deux centres réalisés sous  le leadership  de l’Agence nationale de développement à la base, (ANADEB) et financés à près de 500 millions de F CFA   viennent  « soulager les habitants de ces cantons  face aux difficultés auxquels ils étaient confrontés lorsqu’il s’agissait d’accéder à des soins de qualité ».
« L’intervention de l’ANADEB avec l’appui financier  du Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV) a donc permis de mettre en place  de nouveaux bâtiments  composés de deux grandes parties : la partie médecine générale, la maternité  et une pharmacie. Chacune de ces parties  est composée  de salle de consultations, de soins, d’hospitalisation. La maternité comporte une salle  d’accouchement, de repos de couche. Les travaux ont été réalisées par des  entreprises togolaises », a indiqué la directrice générale de l’agence, Madame Mazalo KADANGA.   

vakpo


Outre ces  composantes, l’agence a aussi construit  un apatam dans les deux centres pour des séances de sensibilisation, de formation et de vaccination, le tout   dans une clôture  linéaire en plus de forages photovoltaïques.


Les CMS ont été équipés  en  mobiliers et en consommables de soins. Les travaux  se sont déroulés en parfaite  intelligence avec toutes les parties prenantes, le ministère de la santé, la chefferie traditionnelle, les communautés de développement à la base et le personnel des centres.», a précisé  la directrice de l’ANADEB.

vakpo


la république, il revient à nous  bénéficiaires,  citoyens de la communauté, agents  de santé publique ou privée et très bientôt les élus locaux de prendre nos responsabilités  pour gérer  ces infrastructures et l’ensemble des matériels en bon père », a  indiqué le préfet de la préfecture d’Agoe-Nyivé, le colonel AWATE HODABALO.


Pour le ministre de la santé et de l’hygiène publique, le Professeur Moustafa MIJIYAWA,  la réalisation  desdits centres   modernes s’inscrit dans « la politique du Chef de l’Etat axée sur le social au profit  des populations les plus vulnérables. Ces ouvrages rentrent dans une politique nationale globale mise en place par le Chef de l’Etat et mise en œuvre par le premier ministre et le gouvernement. Son objectif est de disposer d’un  système de santé  de base correct et pour ça, il y a des infrastructures qui sont réhabilitées ou  construites comme  à Vakpossito et à Légbassito. Il  y a la  nécessité d’améliorer la gestion, c’est pour cela que le Chef de l’Etat a instruit le gouvernement de mettre en œuvre  la contractualisation avec   des résultats concrets, il y a aussi  la création des  centres de formation pour  mieux outiller les agents de santé », a déclaré le ministre de la santé et de l’hygiène publique, le Professeur Moustafa MIJIYAWA.  


A cela s’ajoute, la construction des hôpitaux  de référence  dont  le Saint pérégrin en cours de réalisation. Tous ces éléments mis en place,  a-t-il dit vont accélérer et rendre  totalement effectif  la couverture maladie.   Elle couvre à ce jour les fonctionnaires, les élèves mais des initiatives sont en cours pour  le secteur informel. Avec ces deux nouveaux Centres médicaux sociaux, ce sont plus de 100 000 habitants qui auront accès à des soins de santé de qualité, vœux chers aux dirigeants du pays.


Pour rappel, cette action est  un engagement pris par le Chef de l’Etat Faure GNASSINGBE en 2015-lors de la  campagne présidentielle, que vient de concrétiser  le gouvernement. Vakpossito et Légbassito, dans la périphérie de Lomé  disposent  depuis lundi 03 juin 2019  chacun d’un  Centre médico-social digne de ce nom.    Un soulagement pour le personnel soignant  et la communauté bénéficiaire qui  ont promis faire un bon usage.  

Service de communication du MSHP

 

Top