Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

Inauguration de formations sanitaires de niveau périphérique

Publié le : 11 juin 2019

Inauguration de quatre centres médico-sociaux (CMS), de deux unités de soins périphériques (USP) et d’un laboratoire

Le Premier Ministre,  monsieur Komi Sélom Klassou, accompagné de membres du Gouvernement et de la Représentante résidente de l’Organisation Mondiale de la Santé, le Docteur Fatoumata Binta T. Diallo, a procédé, du 03 au 10 juin 2019, à l’inauguration de quatre centres médico-sociaux (CMS), de deux unités de soins périphériques (USP) et d’un laboratoire, tous réhabilités et équipés. Le tableau ci-dessous en résume les sites, la taille des populations bénéficiaires et les coûts des ouvrages.

 

Tableau : Sites, tailles des populations desservies et coûts des ouvrages

Site

Préfecture

Nombre d’habitants

Coût (en francs CFA)

Légbassito (CMS)

Agoènyivé

35.700

246.410.000

Vakpossito (CMS)

Agoènyivé

33.140

213.200.000

Bandjéli (CMS)

Bassar

16.320

150.000.000

Dimori (USP)

Bassar

11.580

120.000.000

Bitchabé (laboratoire)

Bassar

6.920

50.000.000

Kétao (CMS)

Binah

22.480

144.581.725

Atchavé (USP)

Haho

27.230

119.361.260

 

 

Chaque centre de santé  est constitué : (i) d’un service de médecine générale (constitué d’une salle de consultations, d’une salle d’observations, d’une salle de soins, d’une salle de pansement et d’une salle de repos) ; (ii) d’une maternité (comportant une salle d’attente, une salle de consultations prénatales, une salle de travail, une salle d’accouchement, une salle de soins au nouveau-né et une  salle de suites de couche) ; (iii) d’un laboratoire ; (iv) d’une paillotte destinée aux vaccinations et à l’éducation pour la santé ; (v) de toilettes.

 

Ces ouvrages, réalisés par l’Etat par le biais du Programme d’Appui aux Populations Vulnérables, répondent au souci du Gouvernement de mettre en place un système de santé de base robuste et résilient à travers une meilleure couverture sanitaire et une plus grande accessibilité géographique des formations sanitaires.

 

                                                                         Professeur Moustafa MIJIYAWA

Top