Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

Campagne synchronisée de vaccination contre la poliomyélite

Publié le : 30 sep 2019
polyo

Dans les districts de Bassar, Dankpen, Oti, Oti Sud et Tandjoare 

La ville de Kara, située à environ 400 kilomètres au nord de Lomé a servi de cadre ce 25 septembre 2019 au lancement d’une campagne de vaccination contre la poliomyélite dans cinq districts de la partie septentrionale du Togo. Il s’agit des districts sanitaires de Tandjoare, Oti, Oti Sud, Bassar et Dankpen. Cette conférence de presse a été présidée par le médecin-colonel AWOUSSI Sossinou,  Secrétaire Général du ministère de la santé et de l’hygiène publique, représentant le ministre de tutelle, en présence du préfet de la Kozah, le colonel BAKALI et des préfets de Bassar et Dankpen.

En juillet 2019 le Ghana a détecté des cas de poliomyélite dans le district sanitaire de Chèreponi au Nord et le Bénin aussi dans la commune de Kalake situé également au Nord du pays. Le Togo, étant situé entre le Bénin et le Ghana est à risque, surtout dans les régions de la Kara et des Savanes qui sont de mêmes latitudes que les cas détectés dans les pays voisins. L’OMS a recommandé au Togo d’organiser une campagne de vaccination synchronisée en riposte aux cas de poliomyélites  confirmées.  Pour cela, une mission d’évaluation du risque de survenu des cas de poliomyélite dans le pays a été menée dans les régions de la Kara et des Savanes en août 2019. Les conclusions de la mission ont montré que les risques sont très élevés dans les districts sanitaires de Tandjoare, Oti, Oti Sud, Bassar et Dankpen, qui sont des districts frontaliers avec le district de Chèreponi au Ghana . 


A cet effet, Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, avec l’appui de ses partenaires OMS et UNICEF et GAVI ont décidé d’organiser une campagne de vaccination synchronisée contre la poliomyélite dans les districts sanitaires à haut risque précités  en riposte aux cas de poliovirus rapportés dans le district sanitaire de Chèreponi au Nord du Ghana. Cette campagne se déroulera du 26 au 29 septembre 2019 pour le 1er tour et du 17 au 20 octobre 2019 pour le 2ème tour et concernera les enfants de 0 à 5 ans. C’est en prélude à cette campagne, que le comité national de coordination a jugé bon d’organiser cette conférence de presse pour partager les informations de cette campagne avec les professionnels des médias, et les représentants des populations. 
Selon le Professeur ATAKOUMA, cette maladie très contagieuse qui touche particulièrement les enfants de moins de 5 ans, est provoquée par un virus qui envahit le système nerveux et peut entraîner en quelques heures une paralysie des muscles des jambes et des bras. 
« La cible reste les enfants de zéro à cinq ans. 142 784 enfants attendus dans les cinq districts, l’objectif étant d’atteindre une couverture supérieure ou égale à 95%. Cette campagne est synchronisée avec le Ghana. Outre la mobilisation sociale en cours, la campagne se fera de porte à porte dans les marchés, lieux de culte, établissements scolaires, sites de passages aux frontières avec le Ghana et le Bénin ». A indiqué le professeur ATAKOUMA, président du comité national de coordination.
« Nous encourageons les populations des districts précités à saisir cette opportunité gratuite pour immuniser les enfants en vue de les protéger. Nous invitons par la même occasion les populations à réserver un accueil chaleureux aux vaccinateurs qui passeront de maison en maison, de jardin d’enfants en jardin d’enfants, d’école en école et marchés pour vacciner les enfants de 0 à 5 ans quelque soit leur statut vaccinal antérieur. Nous vous prions de faire en sorte que tous les enfants ciblés soient touchés par cette campagne. Nous remercions vivement toutes les organisations nationales, internationales, gouvernementales et non gouvernementales  qui s’investissent dans cette noble cause de l’éradication de la poliomyélite à travers leurs appuis au système de vaccination ». A déclaré le médecin-colonel AWOUSSI Sossinou,  Secrétaire Général du ministère de la santé et de l’hygiène publique, avant de déclarer ouverte la campagne de vaccination synchronisée de riposte contre la poliomyélite dans les districts sanitaires de Bassar, Dankpen, Oti, Oti Sud et Tandjoare chez les enfants de 0 à 59 mois. 
Pour rappel, la poliomyélite est une maladie très contagieuse provoquée par un virus (poliovirus) qui atteint le système nerveux central et peut entraîner une paralysie irréversible des membres. Elle touche principalement les enfants de moins de cinq ans non ou incomplètement vaccinés. Son infection se fait par voie orale par l’intermédiaire de l’eau souillée ou les aliments contaminés par les matières fécales des personnes infectées. Sa transmission est interhumaine et par voie oro-fécale et aussi par la salive.
 

                                                                                                                                                                                                                         Service de communication du MSHP

Top