Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

Le Togo reçoit deux prix pour avoir été le premier pays africain à éliminer la filariose lymphatique

Publié le : 17 oct 2019

La lutte contre les maladies tropicales négligées 

Au Togo, la lutte contre les maladies tropicales négligées s’intègre dans celle plus vaste devant venir à bout des maladies transmissibles, infectieuses et parasitaires, principale cause de mortalité des enfants. Elle constitue un important volet du Plan National de Développement Sanitaire, affluent du Plan National de Développement.

Cette lutte menée sans relâche et soutenue par les partenaires au premier rang desquels figurent l’Organisation Mondiale de la Santé et le Comité des Experts de Mectizan, a permis au Togo d’éradiquer le Ver de Guinée en 2011, d’éliminer la filariose lymphatique en 2017, de soumettre les dossiers du trachome et de la maladie du sommeil en vue de la validation de leur élimination, et d’enregistrer des progrès notables dans la lutte contre l’onchocercose dans la région maritime et dans la région des savanes. 

La lutte contre la filariose lymphatique, commencée en 2000, a résulté de deux grandes actions : l’interruption de la transmission du parasite par la distribution de masse de médicaments (Ivermectine et Albendazole), et le contrôle de la morbidité par la gestion des lymphoedèmes et la chirurgie des hydrocèles. La distribution de masse de médicaments, commencée dans un district en 2000, a connu une extension progressive ayant permis de couvrir en 2003 tous les huit districts endémiques. En 2009, tous les districts ont reçu au moins les six tours annuels requis avec une couverture d’au moins 65%. Le contrôle de la morbidité s’est soldé par la prise en charge de 1453 cas de lymphoedème et l’opération de 1575 cas d’hydrocèle.

La surveillance après traitement, dans sa double forme passive et active tel que préconisé par l’OMS, s’est soldée par l’absence de la poursuite de la transmission de la maladie dans le pays, conduisant à la validation de l’élimination de la filariose lymphatique en avril 2017, faisant du Togo le premier pays africain à avoir éliminé cette maladie.

Deux prix ont été décernés au Togo à cet effet : le Prix Global Alliance to Eliminate Lymphatic Filariasis (GAELF) et le Prix Mectizan pour l’Elimination de la Filariose Lymphatique. Les deux prix ont été reçus au nom du gouvernement par le ministre de la santé et de l’hygiène publique, le Professeur Moustafa MIJIYAWA, lors d’une cérémonie organisée le 16 octobre 2019 à l’hôtel du 2 Février à Lomé.
 

Professeur Moustafa MIJIYAWA

Top