Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

12ème Journées de l’Ordre National des Pharmaciens du Togo

Publié le : 06 nov 2019
ordre pharmaciens

Une conférence-débat inaugurale lance les activités

C’est la pharmacie togolaise qui est célébrée autour du thème : « Réformes du système de santé au Togo : place du pharmacien ». Un thème largement développé à travers la conférence-débat inaugurale tenue ce 05 novembre 2019 à Lomé, présidée par le ministre de la santé et de l’hygiène publique, professeur Moustafa MIJIYAWA en présence de madame la représentante résidente de l’OMS au Togo, docteur Fatoumata Binta Diallo TIDIANE et du Docteur Innocent KPETO, président de l’ordre national des pharmaciens du Togo.

 

Ce thème s’inscrit dans la droite ligne des engagements nationaux et internationaux pris par les plus hautes autorités de notre pays pour réaliser l’accès équitable à des soins de santé de qualité dans le cadre des ODD et pour assurer l’émergence du Togo à l’horizon 2030 à travers le PND.  Le sous-secteur pharmaceutique veut s’engager dans toutes les stratégies pour la réalisation de ces différents objectifs. En effet les pharmaciens possèdent de nombreux atouts pour contribuer significativement au processus de transformation structurelle de notre système de santé pour le préparer à la Couverture Santé Universelle. Au nombre de ces atouts.
 

ordre pharm
                                                 Visite des stands par les autorités


Outre les pharmaciens, les structures d’importation des médicaments, bien outillées, sont également engagées dans des investissements importants pour se mettre aux normes des nouvelles exigences du secteur et sécuriser ainsi l’approvisionnement en produits de santé. Les évolutions récentes dans le secteur pharmaceutique, avec les fusions – acquisitions, la course aux nouvelles thérapies biothèc, les arrêts de commercialisation tous azimuts de médicaments ne représentant plus un intérêt économique. 
Le Togo, à, l’instar des autres pays de l’Afrique subsaharienne, doit s’engager dans la bataille pour sécuriser notre pays en matière d’accès équitable aux produits de santé et contre les effets dramatiques des faux médicaments. Que ce soit dans l’industrie, la répartition en gros, l’officine de pharmacie, la pharmacie hospitalière sans oublier les laboratoires d’analyses médicales, les pharmaciens s’investissent avec responsabilité et abnégation pour garantir la santé pour tous. La protection du Monopole de compétence et d’exercice est une condition essentielle de réussite.


Sur un autre plan, le sous-secteur constitue une véritable chaîne de valeur économique dont la contribution au budget de l’Etat et au plan social est importante et en constante évolution. Aujourd’hui pourvoyeur de plus 3000 emplois pérennes, le secteur en se développant va contribuer à l’objectif du PND de réduire significativement le chômage dans notre pays.
Le thème de sensibilisation en marge de ces journées et qui va se poursuivre dans les officines est « les dangers du mésusage des antidouleurs ». Un thème qui intervient après celui de l’année dernière et qui a porté sur les antibiotiques. 

Service de communication du MSHP                                                                                                                           

Top