Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

Lancement des activités de la campagne de vaccination de riposte synchronisée avec le Bénin

Publié le : 29 nov 2019
camp polio

Contre la poliomyélite dans les régions des Plateaux et Centrale

Les maladies infectieuses constituent de véritables problèmes de santé  pour les populations. Elles sont un obstacle pour la survie et le développement  de la population en générale et des enfants en particulier. Heureusement, les progrès de la médecine permettent de nos jours,  de contrôler la plupart des maladies grâce aux moyens de prévention dont la vaccination et la surveillance des cas de ces maladies.
Si après la certification du Togo en octobre 2007 pour l’éradication de la poliomyélite, et si après des passages de campagnes préventives de vaccination, il s’avère nécessaire d’organiser encore des tours de vaccination, c’est que le contexte actuel est marqué par la circulation de poliovirus dérivé de souche vaccinale de type 2, agent causal de la poliomyélite. En effet, en juillet 2019, des cas de poliovirus circulant dérivés de souche vaccinale type 2 (cVDPV type 2) ont été confirmés au Bénin et au Ghana.  Face à cette situation, une riposte vaccinale synchronisée avec le Ghana a été organisée du 26 au 29 septembre 2019 pour le premier tour et du 17 au 20 octobre 2019 pour le second tour dans les districts sanitaires de l’Oti, Oti-sud, Tandjoare, Bassar et Dankpen chez les enfants de 0 à 5 ans pour éviter la propagation de la maladie vers notre pays. Malheureusement,  le 15 octobre 2019 un cas de poliovirus dérivé de souche vaccinale (PVDV) de type 2 a été détecté dans le district Est-Mono dans la région des Plateaux mettant ainsi le pays en épidémie de poliovirus de souche vaccinale.  

Pour cela, le gouvernement du Togo a pris des mesures urgentes pour renforcer la surveillance des paralysies flasques aigues (PFA) et pour mener une campagne de riposte vaccinale en trois tours obligatoires, conformément aux directives du niveau global : tour 0, 1er tour et 2ème tour afin d’éviter le risque d’entretenir une circulation interne du poliovirus dérivé de souche vaccinale de type 2 au Togo. Ainsi, le tour 0 a été mené rapidement dans les districts sanitaires de l’Est-Mono, Anié, Tchamba et Blitta du 07 au 10 novembre 2019 et a ciblé les enfants de 0 à 5 ans. Le 1er et le 2nd tour qui concerneront les enfants de 0 à 5 ans des 17 districts sanitaires de la région des Plateaux et de la région Centrale auront lieu respectivement du 28 novembre au 1er décembre 2019 et du 12 au 15 décembre 2019.

En prélude à ces tours, il a été organisé le mercredi 27 novembre 2019 un lancement à Elavagnon dans le district de l’Est-Mono pour partager les informations de cette campagne et mobiliser davantage les leaders, les organisations de la société civile, les acteurs du secteur public et privé pour la lutte inclusive contre la poliomyélite puis les populations. 

polio
                                   Photo de famille à la fin de la cérémonie de lancement


La poliomyélite, maladie très contagieuse, causée par les poliovirus touche particulièrement  les enfants de moins de 5 ans, entraînant en quelques heures une paralysie des muscles des jambes et des bras. Actuellement il n’existe pas de traitement, la prévention est la seule option et l’administration du vaccin antipoliomyélitique à plusieurs reprises-au moins 4 doses  complétées avec une forme injectable du vaccin confère à l’enfant une protection à vie. Toute la population a été invitée à réserver un accueil chaleureux aux vaccinateurs qui passeront de maison en maison, d’école en école pour vacciner les enfants de 0 – 59 mois quel que soit leur statut antérieur.
Le gouvernement du Togo remercie toutes les bonnes volontés qui se sont investies dans cette noble cause de l’éradication de la poliomyélite, singulièrement à l’OMS, l’UNICEF, Rotary International et aux autres partenaires pour leur contribution significative. Il remercie vivement toutes les organisations nationales, internationales, gouvernementales et non gouvernementales  pour leurs appuis au système de vaccination avec l’espoir que ces interventions permettront d’atteindre les objectifs assignés à cette campagne de riposte.

 

Top