Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

La lutte contre la poliomyélite se poursuit

Publié le : 12 déc 2019
polio

Le deuxième tour de la campagne de vaccination de riposte lancé ce mercredi 11 décembre 2019 

Le Togo lance officiellement aujourd’hui le 3ième passage de la campagne de vaccination riposte synchronisée contre la poliomyélite dans les régions Plateaux et Centrale pour les enfants de 0 à 5 ans. Cette conférence de presse a été présidée par le directeur général de l’action sanitaire, le docteur BEWELI Essotma, Gestionnaire de l’Incident. 

Suite à la détection des cas de poliomyélite au Bénin, au Nigéria et au Ghana, le Ministère de la santé, en collaboration avec ses partenaires l’alliance mondiale GAVI, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Centre Mondial de Contrôle des Maladies (CDC) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), a organisé une campagne de vaccination de riposte contre le virus. Planifiée sur deux tours, cette campagne a eu lieu dans les districts de Bassar, Dankpen, Oti, Oti-Sud et Tandjoare afin de limiter la propagation de cette maladie vers notre pays le Togo. Cependant le 15 Octobre 2019, un cas de poliomyélite a été détecté dans le village d’Afodji dans le district de l’Est-Mono, mettant ainsi à risque les districts limitrophes de celui de l’Est-Mono. 

polio

Pour protéger tous les enfants de moins de 5 ans contre cette maladie et limiter sa propagation, le Togo a opté  de mener en collaboration avec ses partenaires des activités de riposte vaccinale en trois tours, conformément aux directives du niveau global : Tour 0, Tour 1 et Tour 2. Ainsi, le Tour 0 s’est déroulé respectivement du 7 au 10 novembre 2019 dans 4 districts, à savoir Est-Mono et Anié (région des Plateaux), Tchamba et Blitta (région Centrale), et le Tour 1 du 28 novembre au 1er décembre 2019 dans tous les 17 districts des deux régions. Le Tour 2 concerne également ces 17 districts des deux régions à risque et se déroulera du jeudi 12 au dimanche 15 décembre 2019.  Ces activités de riposte vaccinale sont organisées en synchronisation avec le Bénin afin d’interrompre la circulation du poliovirus dans la sous-région. 
La poliomyélite est une maladie infectieuse grave causée par un virus qui paralyse les muscles des jambes et des bras. Cette maladie touche beaucoup plus les enfants et plus particulièrement ceux de moins de 5 ans. Elle se transmet à  l’homme par les selles lorsque l’on porte la main souillée à la bouche,  par ingestion d’eau ou de nourriture contaminée par les selles. 
La poliomyélite se manifeste le plus souvent par les signes suivants : une fièvre, des troubles digestifs, des douleurs musculaire et une paralysie des membres inférieurs et/ou parfois membres supérieurs qui s’installe rapidement en moins de 48 heures. 

La vaccination constitue l’un des moyens les plus efficaces pour se protéger contre la poliomyélite. A cet effet, le ministère de la santé et de l’hygiène publique représenté par le directeur général de l’action sanitaire, le docteur BEWELI Essotma, Gestionnaire de l’Incident, a invité au cours de cette conférence de presse les populations des localités à faire vacciner les enfants de 0 à 5 ans au cours de cette campagne entièrement gratuite qu’il organise du 12 au 15 décembre 2019.  
 

Service de communication du MSHP

Top