Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

Le Togo a pris des dispositions préventives et de riposte contre l’épidémie de Coronavirus

Publié le : 05 fév 2020
CORONAS

Riposte au Togo contre la maladie du Coronavirus

Le Ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Professeur MIJIYAWA et son collègue de l’Agriculture et de la production animal et halieutique, Dr BATAKA , ainsi que la Représentante Résidente de l’Organisation Mondiale de la Santé au Togo, Dr Binta Tidiane, les partenaires du Togo et les acteurs de la santé ont tenus vendredi 31 janvier à Lomé une réunion importante afin d’évaluer les activités de préparation de riposte au Togo contre la maladie du Coronavirus.En effet, la situation épidémiologique actuelle du virus « Coronavirus » est bien inquiétante.
Au niveau mondial, on enregistre plus de 7600 cas confirmés en Chine, 12 167 cas suspects, 1370 cas très graves et 170 décès. 82 cas sont également confirmés dans 18 pays à la date du 3à janvier 2020. Vu l’évolution rapide de l’épidémie de la maladie et l’évolution des risques élevés au niveau mondial, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décrété jeudi 30 janvier l’urgence Internationale.
Comme action prioritaire, le Togo a élaboré un plan de préparation et de réponse. Le pays a pris toutes les dispositions possibles de riposte pour être un pays moderne dans la réponse à l’épidémie du Coronavirus. 
« Le Togo a pensé à la première des choses qui est les frontières. Des équipes sont mises en place avec le matériel nécessaire pour détecter ces cas suspects en examinant tous les passagers qui entrent dans le pays. Au cas où un cas suspect est signalé, il pourra être pris en charge très rapidement dans un centre isolé préparé à cet effet. Au plan de la logistique, des ambulances médicalisées ont été apprêtées dans les grands hôpitaux du pays. Le ministère de la santé et de l’hygiène publique a informé tous les acteurs prestataires du système de santé dans les hôpitaux, les districts pour qu’ils aient les attitudes qu’il faut pour reconnaître la maladie et ensuite éviter d’être infecté tout en prenant en charge le malade. Des réflexions ont été faites pour voir ce qu’il faut faire pour renforcer le dispositif déjà en place au plan stratégique. Dans ce sens, un plan d’action a été élaboré en prenant en compte plusieurs axes budgétisés. C’est ce qu’il vaut la rencontre avec les partenaires ce jour. Le but est de renforcer les capacités du pays à détecter des cas et à pouvoir les prendre en charge » a expliqué le professeur Moustafa MIJIYAWA, Ministre de la santé et de l’hygiène publique.
Pour dr Binta TIDIANE DIALLO, représentante résidente de l’OMS au Togo, si L’OMS a décrété l’urgence internationale, c’est parce que selon le règlement sanitaire international, RSI adopté par 196 pays en 2005, une urgence de santé publique à portée internationale s’impose. Cela implique une mobilisation de la communauté internationale, la mobilisation des ressources additionnelles de tous les pays. Dans l’intervalle de 2 semaines le nombre de cas confirmés au coronavirus est passé progressivement de 282 à 17391. Le nombre de décès a évolué de 0 à 361 au cours de la même période. La figure 1 montre le nombre de cas confirmés et de décès cumulés liés au coronavirus au niveau mondial par jour. 
Chaque pays doit opter pour la mise en place d’un comité de coordination multisectorielle impliquant tous les partenaires, le renforcement de la Communication des risques, le renforcement de la surveillance épidémiologique notamment au niveau des points d’entrée et la notification immédiate de tout cas suspect et alerte à l’OMS. Des sensibilisations se multiplieront sur le mode de transmission de la maladie et les comportements à adopter pour éviter d’être contaminé par le virus.
 

Service de communication du MSHP

Top