Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

Résultats des Comptes de la Santé 2015 et 2016

Publié le : 10 fév 2020

Pour les années 2015 et 2016, les Dépenses Courantes en Santé s’élèvent respectivement à plus de 154 470,8 millions de F CFA et 174 883,8 millions de FCFA

RESUME

Ce rapport retrace les résultats des comptes de la santé pour les années 2015 et 2016 du Togo. 
Les informations proviennent d'une part des données primaires pour les entreprises privées, les compagnies d’assurance, les mutuelles de santé, les ONG et Associations, les bailleurs et d’autre part des données secondaires pour les différents Ministères et Institutions et les ménages.
Les Comptes de la Santé 2015 et 2016 sont produits sur la base de l’outil SHA 2011. 
Les Dépenses Totales de Santé (DTS) qui constituent la somme des Dépenses courantes en Santé (DCS) et celles en formation brute de capital s’élèvent respectivement à 157 873,4 millions FCFA en 2015 et 177 841,3 millions FCFA en 2016. 
Pour les années 2015 et 2016, les Dépenses Courantes en Santé s’élèvent respectivement à plus de 154 470,8 millions de F CFA et 174 883,8 millions de FCFA et les dépenses en formations brutes de capital se chiffrent à 2 945,3 millions de FCFA en 2015 et à 2 446,6 millions de FCFA en 2016.
Les paiements directs des ménages représentent 54,5% des DCS en 2015 et 50,4% en 2016.
Les « Régimes de l'Administration Publique et Régimes Contributifs obligatoires de financement de la santé » représentent respectivement 54 525,8 millions de FCFA (35,3%) en 2015 et 66 212,6millions de FCFA (37,9%) en 2016. Les Régimes de financement du reste du monde ont contribué à hauteur de 125,1 millions de FCFA en 2016. 


Les « Régimes volontaires de paiement privé des soins de santé » ont contribué à 15 704,9millions de FCFA (10,2%) en 2015 et à 20 375,5 millions de FCFA (11,7%) en 2016. Ces régimes sont assurés à 2,3% par les entreprises ; 3,6% par les systèmes de financement des ISBLSM et 5,8% par les régimes d'assurance maladie facultative. 

La répartition des DCS selon les prestataires de soins se présente comme suit :
•    Les détaillants et autres prestataires de biens médicaux avec 49 449 millions de F CFA en 2015 (32,1%) et 51 769,1 millions de F CFA (29,7%) en 2016 ; 
•    Les Hôpitaux avec 21 725,3 millions de FCFA (14,1%) en 2015 et 27 457,6 millions de FCFA (15,7%) en 2016) ;
•    Les Prestataires de services administratifs et de financement du système de soins de santé avec 21 299,7 millions de FCFA (13,8%) en 2015 et 20 190,1 millions FCFA (11,5%) en 2016 ;
•    Les prestataires de soins de santé ambulatoire avec 23 078,8 millions de FCFA (14,9%) en 2015 et 28 257,6 millions de CFA (16,2%) en 2016 ;
•    Les Prestataires de soins préventifs avec 20 235,9 millions de FCFA (13,1%) en 2015 et 28 781,0 millions de FCFA (16,5%) en 2016 ;
•    Les prestataires de services auxiliaires avec 18 305,8 millions de FCFA (11,9%) en 2015 et 17 801,7 millions de FCFA (10,2%) en 2016
•    Le reste de l'économie avec 246,8 millions de FCFA (0,2%) en 2015 et 474,3 millions de FCFA avec un taux de (0,3%) en 2016. 
Selon la dimension fonction de soins de santé, les Dépenses Courantes en Santé sont réparties comme suit : 
•    Les Soins Préventifs avec 22 201,3 millions de FCFA et représentent 14,4% de la DCS en 2015 et 31 653,3 millions de FCFA en 2016 soit 18,1% des Dépenses Courantes                   en Santé ; 
•    Les Soins curatifs avec 43 059,9 millions de FCFA (27,9%) en 2015 et 53 312,2 millions de FCFA (30,5%) en 2016 ; 
•    Les Biens médicaux avec 49 449,0 millions de FCFA (32%) en 2015 et 51 769,1 millions de FCFA (29,6%) en 2016 ; 
•    La Gouvernance, l’administration du système de santé et les financements avec 21 299,7 millions de FCFA (13,8%) en 2015 et 20 170,1 millions de FCFA (11,5%) en 2016 ; 
•    Les services auxiliaires (Laboratoire d’analyses Médicales) avec 18 305,8 millions de FCFA (11,9%) en 2015 et 17 801,7 millions de FCFA (10,2%) en 2016 
•    Les autres fonctions des soins de santé à moins de 0,1% pour les deux années concernées. 

Selon la dimension genre, le sexe féminin représente près de 85 418,5 millions de FCFA (55,3%) des Dépenses Courantes en Santé contre 69 052,3 millions de FCFA (44,7%) pour le sexe masculin en 2015 et 97 119,8 millions de FCFA (55,5%) contre 77 764,0 millions de FCFA (44,5%) pour l’année 2016. 
Selon la répartition par âge, les dépenses pour les moins de 5 ans représentent 48 466,8 millions de FCFA (31,4%) et 106 004,6 millions de FCFA (68,6%) pour les plus de 5 ans pour le compte de l’année 2015. En 2016, ces dépenses représentent 52 871,0 millions de FCFA (30,2%) pour les moins de 5 ans et 122 012,2 millions de FCFA (69,8%) pour les plus de 5 ans. 

Considérant les dépenses effectuées par maladie et affection, les maladies infectieuses et parasitaires, considérées comme maladies prioritaires occasionnent plus de dépenses ; ce sont le paludisme avec un volume de dépenses de 45 101,7 millions de FCFA en 2015 et 53 484,9 millions de FCFA en 2016, le VIH/SIDA et les autres IST (17 355,8 millions de FCFA en 2015 et 25 661,9 millions de FCFA en 2016), la tuberculose (729,5 millions de FCFA en 2015 et 1 592,5 millions de FCFA en 2016). Les dépenses en matière de la santé de reproduction représentent 18 040, 8 millions de FCFA en 2015 et 17 171,9 millions de FCFA en 2016.
 

 

Résultats des Comptes de la Santé 2015 et 2016
11 fév 2020
Top