Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

Lutte contre la COVID-19 :Le Togo reste vigilant contre une flambée en milieu scolaire

Publié le : 26 juin 2020
covID_19

Réduction au maximum du risque de propagation de la COVID-19 dans le monde scolaire

Dans le cadre de la réouverture des classes, le gouvernement a pris des dispositions pour assurer la sécurité des élèves en réduisant au maximum le risque de propagation de la COVID-19 dans le monde scolaire.
En effet, parmi les mesures barrières édictées par le gouvernement, trois (03) mesures essentielles et indispensables ont été implémentées dans les établissements scolaires et de formation notamment ; le lavage des mains à l'eau et au savon, le port systématique des cache-nez et la disposition des élèves en classes dans le respect de la distanciation physique.

Parallèlement à ces mesures barrières principales, le corps enseignant a été formé sur les manifestations de la maladie afin de pouvoir détecter des cas suspects de cette maladie et faire intervenir rapidement les acteurs de la santé pour la conduite idoine à tenir. 

En plus, le gouvernement a recommandé un test systématique à tous les élèves revenus des pays voisins comme cela est déjà fait pour les voyageurs entrant au Togo. En effet, considérant la stabilisation de l'évolution de l'épidémie dans notre pays qui contraste avec l'explosion dans les pays voisins, cette stratégie s'impose avec pour but de protéger les enfants vivant dans le pays. Les résultats de cette stratégie sont la détection précoce de six (06) enfants infectés ayant conduit à leur isolement immédiat dans les centres de prise en charge pour protéger les autres élèves et enseignants et pour leur prise en charge adéquat.
Il faut rappeler que ces 06 élèves infectés l'ont été avant la reprise de l'école et non du fait de celle-ci. En effet, ils ont été détectés dans les premiers jours de la rentrée, temps ne permettant pas d'imputer la contamination à l'école car le temps d'incubation s'étend à 14 jours, alors que nous n'étions qu'à la  première semaine.

Aussi, faut-il rappeler que même avant la rentrée, il y avait déjà des élèves infectés (21 élèves) parmi l'ensemble des cas confirmés dont les statuts socio-professionnels sont divers (fonctionnaires, cultivateurs, artisans, étudiants etc...).
Au vu de ces résultats, le Togo peut s’en féliciter pour l'attention bien particulière pour le monde scolaire à travers ces dispositions précautionneuses et bienveillantes pour assurer la sécurité des élèves. La poursuite de cette stratégie est à encourager et même, il faudra envisager des enquêtes ponctuelles, en dehors de toute suspicion, par des prélèvements sur des échantillons d'élèves pour s'assurer de l'absence de la maladie dans le monde scolaire.

Toutes ces dispositions que l’on salue aujourd’hui, loin de créer une psychose, devraient rassurer plus d’un car la vigilance doit être toujours de mise chez les enfants, tant à l’école qu’à la maison sans oublier sur le chemin de retour des classes. Ceci interpelle aussi bien les acteurs de l’éducation que les parents dans un rôle de sensibilisation permanente.
.
 

Service de communication du MSHP

 

Top