Consultation pour un accès des adolescents et jeunes aux services de santé sexuelle et reproductive et à l’éducation complète à la sexualité

Consultation pour un accès des adolescents et jeunes aux services de santé sexuelle et reproductive et à l’éducation complète à la sexualité

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La Consultation pour un accès des adolescents et jeunes aux services de santé sexuelle et reproductive (SSR) et à l’éducation complète à la sexualité (ECS) se tient en mode virtuelle les 21 et 22 juillet 2021. Cette rencontre place au cœur des réflexions durant les deux jours, la situation des adolescents et jeunes, qui représentent près du tiers de population togolaise. Il s’agit de formuler des recommandations en de susciter un engagement de haut niveau pour un accès des adolescents et jeunes aux services de santé sexuelle et reproductive (SSR) et à l’éducation complète à la sexualité (ECS).

Nul n’ignore les conséquences sur la vie ultérieure des adolescents d’aujourd’hui. De l’abandon de leurs études, du mariage précoce, des grossesses précoces, de l’infection par le VIH, de l’exploitation de tous genres, de la ci sommation de drogue. D’où la nécessité et l’urgence de renforcer l’information de toutes les parties prenantes et l’accès aux services qui répondent aux problèmes spécifiques des jeunes, surtout des filles, en matière de santé sexuelle et de la reproduction.

« Les adolescents et les jeunes constituent une véritable opportunité pour le développement socio-économique du pays, si des politiques et programmes sont développés en tenant compte de leurs problèmes et besoins spécifiques, y compris ceux relatifs la santé. Dans le cas contraire, au lieu de tirer un réel profit du dividende démographique, on pourrait assister à un vrai désastre. C’est pour cette raison que nous soutenons la tenue de cette rencontre qui réaffirme la nécessité d’un engagement de haut niveau pour garantir à tous les adolescents un accès aux services de santé sexuelle et reproductive (SSR) et à l’éducation complète à la sexualité (ECS). Je me félicite de la diversité des parties prenantes, pour engager un vrai dialogue afin de ressortir des engagements consensuels fondés sur nos valeurs mais également sur nos espoirs pour notre jeunesse». A déclaré le ministre en charge de la santé, Pr Moustafa MIJIYAWA.

Prévue pour deux jours, cette rencontre sera entre autres meublée par un aperçu régional de la santé des adolescents et jeunes en Afrique de l’Ouest et du Centre, des présentations de la situation nationale des adolescents et jeunes, sur la base de la fiche pays Togo, sur l’éducation complète à la sexualité (ECS)/santé sexuelle et reproductive : contour, contenu & Situation au Togo ;  l’Initiative Education Plus ; et sur les services de SSR adaptés aux adolescents et jeunes.

Service de Communication du MSHPAUS