Le ministère de la santé part en guerre contre les hépatites B

Le ministère de la santé part en guerre contre les hépatites B

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
 
  L’hépatite virale B (VHB), est une inflammation du foie qui est à l’origine de plusieurs complications et de nombreux décès. Le virus se transmet par contact avec le sang ou d’autres liquides corporels provenant d’une personne infectée. Dans le monde environ 240 millions de personnes souffrent d’une infection chronique par le virus de l’hépatite B (définie comme la positivité pour l’antigène de surface de l’hépatite B pendant au moins 6 mois). Plus de 686 000 personnes meurent dans le monde chaque année des suites d’une infection par l’hépatite B notamment de cirrhose ou de cancer du foie.  Au Togo des études réalisées dans trois centres hospitaliers révèlent une prévalence allant jusqu’à 14% sur 1050 personnes dépistées. Malgré ce taux élevé de porteurs de VHB, il n’existe pas de protocole de prévention auprès de la population générale ni de prise en charge des personnes porteuses d’une hépatite B chronique. Face à cette situation, le Ministère de la santé et de la protection sociale, en partenariat avec Expertise France et l’OMS, organise ces mardi 22 et mercredi 23 novembre, deux journées de réflexion et de plaidoyer pour proposer des solutions concrètes pour la prise en charge du VHB au Togo.
  « Le gouvernement togolais à travers le ministère de la santé a pris certaines mesures pour des populations clés. Il s’agit notamment de la prescription d’un dépistage systématique chez les femmes enceintes et le traitement accessible pour patients coinfectés par le VIH. Certes, l’organisation actuelle du système sanitaire ne permet pas de contrôler effectivement l’infection. Pour les personnes mono infectées les traitements sont très coûteux dans le long-terme. Dans sa vision sur la lutte contre cette maladie, le ministère de la santé a lancé des réflexions pour la mobilisation des ressources afin d’assurer à moindre coût la vaccination des populations à risques, notamment les soignants, jeunes enfants, femmes enceintes, etc. » A déclaré le représentant du ministre de la santé et de la protection sociale, le Professeur Gado NAPO-KOURA, Secrétaire Général dudit ministère, à l’ouverture des travaux.
  Le programme comporte des présentations scientifiques et des  travaux en groupes.
Les présentations scientifiques sont faites par des Enseignants des Universités du Togo,  des directeurs et responsables de services au Ministère de la santé et de la protection sociale, et par des experts venus de France.  Les travaux en groupe porte sur le dépistage, le diagnostic et le suivi des  porteurs du VHB,  le traitement des cas sévères, le renforcement du laboratoire pour permettre d’effectuer la charge virale au Togo. Ces journées visent principalement à réfléchir sur les forces et faiblesses de la lutte contre les hépatites B au Togo et formuler des recommandations au ministère de la santé et partenaires afin d’assoir un programme spécifique pour faire face aux questions des Hépatites virales dans notre pays. En marge des journées de réflexion sur les hépatites au Togo, il est organisé gratuitement un dépistage de l’hépatite B à l’Institut National d’Hygiène (l’INH). Cette séance se déroule le mercredi 23 novembre à partir de 8h00 dans l’enceinte de l’INH. Environs deux cents (200) personnes seront dépistées.
 
Service de communication du MSPS

    Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /var/www/webroot/ROOT/wp-content/plugins/dynamic-content-for-elementor/includes/widgets/acf-repeater-v2.php on line 353

    Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /var/www/webroot/ROOT/wp-content/plugins/dynamic-content-for-elementor/includes/widgets/acf-repeater-v2.php on line 353