Le Réseau régional des laboratoires de référence de la CEDEAO Tient sa deuxième réunion à Lomé

Le Réseau régional des laboratoires de référence de la CEDEAO Tient sa deuxième réunion à Lomé

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La capitale togolaise a accueilli lundi 28 mars 2022 et ce pour trois jours, la 2ème réunion annuelle du Réseau régional des laboratoires de référence des pays de la CEDEAO. Objectifs de cette assise, faire le suivi de la mise en œuvre du plan stratégique, identifier les défis et définir les perspectives dans les domaines du diagnostic et de la qualité des laboratoires.

Mis en place depuis 2016, après Ebola, par l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) , le Réseau régional de laboratoire de référence (RRLR) des pays membres de la CEDEAO a pour mission d’améliorer la qualité de l’accessibilité du diagnostic biologique en Afrique de l’Ouest.

Ce réseau qui rassemble les laboratoires nationaux et régionaux de référence pour les maladies à potentiel épidémiques ainsi que des centres d’excellence et instituts de recherche sur les maladies infectieuses influence l’efficacité et l’efficience des fonctions cliniques et de la santé publique, notamment le diagnostic, le traitement, la promotion de la santé, la prévention des maladies, la surveillance et la réponse, et la recherche.

Les experts régionaux, les directeurs de laboratoires nationaux, les responsables de laboratoires nationaux et régionaux de référence ainsi que des partenaires techniques et financiers du Réseau ont tenu la 2ème Réunion annuelle du réseau régional des laboratoires de référence des pays de la CEDEAO.

« En Afrique de l’Ouest, la résurgence des épidémies, de maladies émergentes et ré-mergentes et l’insuffisance des capacités locales en matière de diagnostic biologique ont fait naître le besoin de mettre en commun, les capacités régionales de détection précoce des menaces à la santé publique afin de renforcer le contrôle des maladies à potentiel épidémiques dans les pays. C’est ce qui justifie la mise en place du Réseau régional des laboratoires de référence des pays membre de la CEDEAO dont l’objectif est d’améliorer la qualité et l’accessibilité des diagnostics biologique en Afrique de l’Ouest.» a indiqué Prof Issiaka SOMBIE, Secrétaire Général de l’OOAS.

« Ce réseau rassemble des laboratoires nationaux et régionaux de référence pour les maladies à potentiel épidémiques ainsi que les centres d’excellence et instituts de recherche sur les maladies infectieuses. Le plan stratégique des laboratoires 2018-2022 et le plan de renforcement des laboratoires de référence des pays membre de la CEDEAO ont été élaborés, validés par l’assemblée des ministres de la Santé en juin 2018 en Banjul. Dans ce contexte que la 2ème Réunion annuelle du réseau régional des laboratoires de référence des pays de la CEDEAO permet d’évaluer le réseau » a-t-il ajouté.

Les récentes épidémies de choléra, de fièvre jaune, de la maladie à virus Ebola, et la pandémie en cours de Covid-19 rappellent la nécessité de services de laboratoires de qualité, accessibles et rapides.

Les travaux de cette 2ème Réunion annuelle du réseau régional des laboratoires de référence des pays de la CEDEAO permettront aux acteurs de visualiser la feuille de route régionale déjà validée par les Experts de cinq pays de la CEDEAO pour la surveillance et le contrôle de la résistance aux antimicrobiens. Le Réseau validera également les outils de collecte et les indicateurs de l’opérationnalisation de l’Observatoire régional RAM et validera la plateforme régionale de partage des données sur la RAM.

Quatre thèmes principaux feront l’objet de discussions au cours de ce cadre de travail, notamment le niveau de mise en œuvre du programme régional des risques biologiques, la validation par les quinze pays de la CEDEAO, la feuille de route régionale mise en place de l’observatoire régional sur la RAM, le niveau de mise en œuvre du Protocole régional de surveillance entomologique des arboviroses en Afrique de l’Ouest.

Service de Communication du MSHPAUS