Aller au contenu principal
Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

Journée mondiale du sida 2018

Publié le : 10 déc 2018
JM SIDA

Encourager chacun à connaître son état sérologique vis-à-vis du VIH.

« La ville de Tohoun dans le district de Moyen-mono a accueilli la célébration au plan national »

Le 1er décembre 2018, le Togo a marqué la Journée mondiale du sida qui a pour thème cette année «Connais ton statut»  a été l’occasion de célébrer le trentième anniversaire de cette journée, une campagne mondiale de santé novatrice lancée par l’OMS en 1988. Il s’agit cette année d’encourager chacun à connaître son état sérologique vis-à-vis du VIH.

 

La Journée mondiale du sida 2018 vise les objectifs entre autres à encourager vivement chacun à connaître, par le dépistage, son état sérologique vis-à-vis du VIH et ainsi à accéder aux services de prévention, de traitement et de soins; et demander instamment aux responsables politiques de promouvoir un programme de « santé pour tous » pour le VIH et les services connexes, comme ceux pour la tuberculose, l’hépatite et les maladies non transmissibles. Depuis 1988, des progrès considérables ont été accomplis dans la riposte au sida, et aujourd’hui trois personnes vivant avec le VIH sur quatre connaissent leur statut. Il reste toutefois beaucoup de chemin à parcourir, comme le montre le dernier rapport de l’ONUSIDA, notamment parvenir à atteindre les personnes vivant avec le VIH qui ne connaissent pas leur statut et faire en sorte qu’elles soient orientées vers des services de soins et de prévention de qualité.
« Le dépistage du VIH est essentiel pour étendre la couverture du traitement et s’assurer que les personnes vivant avec le VIH puissent mener une vie productive et en bonne santé. Par ailleurs, il est vital d’atteindre les objectifs 90-90-90 et de donner aux gens les moyens de faire les bons choix en termes de prévention du VIH, de manière à ce qu’ils puissent se protéger eux-mêmes et ceux qu’ils aiment ». A indiqué madame AKAKPO Midamégbé, Directeur de cabinet du ministre de la santé et de la protection sociale.
Malheureusement, de nombreux obstacles persistent en ce qui concerne le dépistage du VIH. La stigmatisation et la discrimination continuent de dissuader les individus de faire un test de dépistage du VIH. L’accès au dépistage confidentiel reste un sujet de préoccupation. On compte encore un grand nombre de personnes qui ne se font dépister qu’une fois qu’elles sont malades et présentent des symptômes. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de multiples moyens nouveaux d’étendre l’accès au dépistage du VIH. L’auto-dépistage, le dépistage à base communautaire et le dépistage multiple sont autant de façons d’aider les gens à connaître leur état sérologique vis-à-vis du VIH.
« Il est impératif d’étendre les programmes de dépistage du VIH. Pour ce faire, nous avons besoin de volonté politique et d’investissements, ainsi que d’approches nouvelles et innovantes du dépistage du VIH qui soient pleinement exploitées et amplifiées. Rejoignez-nous à l’occasion de cette Journée mondiale de lutte contre le sida pour faire comprendre l’importance de connaître son statut et appeler à la suppression de tous les obstacles à l’accès au dépistage du VIH».  A souligné le directeur pays de l’ONUSIDA Christian MOUALA lors de la célébration de cette  trentième journée.
Pour rappel, la Journée mondiale de lutte contre le sida a été instaurée en 1988 lors du Sommet mondial des Ministres de la Santé sur les programmes de prévention du sida. Depuis lors, chaque année, les agences des Nations Unies, les gouvernements et la société civile se rassemblent à cette occasion pour faire campagne sur des thèmes spécifiques concernant le sida.


Service de Communication du MSPS

 

 

Top