Séance de travail du ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins avec les directions des CHU SO, Campus et leurs conseils d’administration

Séance de travail du ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins avec les directions des CHU SO, Campus et leurs conseils d’administration

visite

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins a présidé respectivement les 08 et 09 juillet 2021 des séances de travail avec les directions des CHU SO, Campus et leurs conseils d’administration. Ces rencontres interviennent juste après la prise de services des nouveaux directeurs généraux des deux CHU suite à leurs nominations, il y a quelques jours.

Au menu des discussions, entres autres ; les résultats de la contractualisation, matérialisés par entre autres par une augmentation des prestations notamment ; les consultations, les fréquentations, les actes ; une disponibilité des médicaments à la pharmacie du CHUSO, par exemple; une augmentation des chiffres d’affaires et une meilleure gouvernance, une aubaine pour le leasing des laboratoires au CHUSO (avec une augmentation du nombre quotidien d’examen passé de 44 à 135).

Comme prochaine étape en lien avec ces résultats, le ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins, Pr MOUSTAFA MIJIYAWA exhorte les acteurs à une utilisation judicieuse des retombées de la contractualisation et de la bonne gouvernance, pour entre autres ; rendre propre les centres en mettant l’accent sur un système de nettoyage efficace et efficient ; assurer l’étanchéité des salles d’hospitalisation ; mettre au vert ou paver toute la cour des deux centres ; mettre à disposition des implants de chirurgie à la pharmacie du CHUSO et finaliser le  dossier de leasing pour le scanner.

Au CHU Campus

Pour le CHU Campus particulièrement, il s’agit d’explorer les stratégies pour améliorer la gestion. Pour le ministre en charge de la santé, les ressources sont certes limitées, mais il faut assurer une bonne gestion de l’existant. En attendant de formaliser la contractualisation au CHU Campus, il y a nécessité de mettre en place des outils qui permettent une gestion saine et participative notamment l’établissement participatif de la liste des médicaments, l’informatisation des laboratoires et des pharmacies. Les retombées de ces outils pourront servir à faire face aux dépenses liés aux réhabilitations de base, tel que l’étanchéité des salles d’hospitalisation, l’aménagement de la cour du centre, sans oublier surtout le volet propreté.

Selon le ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins, Pr Moustafa MIJIYAWA, toutes ces actions à entrevoir s’arriment bien à la politique générale visant à dynamiser le secteur de la santé à travers la réhabilitation du système électrique des CHR et de certains CHP ; la dotation en appareils de radiographie et d’échographie ; le leasing des laboratoires des CHR ; l’acquisition d’équipements lourds déjà envisagée ; la formation initiale et continue ; la proclamation prochaine des résultats du concours de recrutement ; l’ouverture d’une filière de techniciens en radiologie et imagerie à l’ENAM-Lomé ; la multiplication des sites de stages au profit des étudiants ; l’utilisation rationnelle et efficiente des compétences et la construction, réhabilitation et équipement des formations sanitaires.

Sur ce, un appel est lancé par le ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins, Pr Moustafa MIJIYAWA, exhortant à une plus forte implication des CA, de la CMC, des élus locaux et de tous les acteurs dans le processus en cours visant à dynamiser le secteur de la santé.

Service de Communication du MSHPAUS