des SONU au centre d’une réunion d’information et de mobilisation des prestataires du secteur prive

des SONU au centre d’une réunion d’information et de mobilisation des prestataires du secteur prive

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
  Le Ministère en charge de la Santé a organisé le vendredi 1er juillet 2016, une rencontre d’information et de partage des résultats de l’évaluation des Soins Obstétricaux et Néonataux d’Urgence, SONU et des résultats des monitoring SONU, afin que les responsables et prestataires de services des formations sanitaires SONU du secteur privé prennent conscience sur le dispositif minimum à mettre en place pour des SONU de qualité et fonctionnelle et acceptent s’intégrer dans le processus de suivi des SONU mis en place au plan national. L’objet de l’atelier est de sensibiliser les responsables et gestionnaires des maternités SONU du secteur privé du TOGO, pour la promotion des soins de qualités dans leurs structures respectives
  Le Ministère de la Santé et de la Protection sociale reconnaît la contribution remarquable des formations sanitaires du secteur privé, constituant parfois des recours dans la recherche des explorations poussées ou d’une haute technologie pour la prise en charge des malades, dans l’offre de service de santé au Togo. Le Ministère en charge de la santé a ainsi affiché sa volonté d’impliquer ce dernier dans la coordination du secteur, à travers un accord signé entre l’ensemble des partenaires de l’action sanitaires dit « Compact ».
  De nos jours, le renforcement des maternités autour des Soins Obstétricaux et Néonataux d’Urgence, SONU dans notre système de santé, s’impose de part leur efficacité dans la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. Le Ministère de la santé et de la Protection Sociale en est conscient et a donné une place importante à la stratégie SONU dans son Plan de Développement Sanitaire 2013-2015. Dans ce renforcement des SONU, les institutions privées d’offre de soins ont une grande importance. En effet suivant les résultats de l’Evaluation des SONU effectuée en 2012, sur 24 Formation Sanitaire SONUC avérés retrouvés, 17 relèvent du secteur privé. De même sur les 09 SONUB avérés existant, 05 relèvent du secteur privé.
  D’autre part, Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a défini en 2013 une cartographie des formations sanitaires pratiquant les Soins Obstétricaux et Néonataux d’Urgence, SONU. Suite à cet exercice,  109 formations sanitaires ont été retenues sur le plan national et appartiennent aux secteurs privé, public et confessionnel, dont il faut relever dans les années à venir le plateau technique et assumer une organisation des services qui permette une fonctionnalité de la structure SONU (7 fonctions pour les SONU de base et 2 complémentaires pour les SONU Complet). Aussi, aucune formation sanitaire de cet ensemble des 109 n’est à négliger. Si actuellement, l’Etat togolais et ses partenaires, ont entamé le renforcement des structures SONU du secteur public et établi le mécanisme de suivi de leur fonctionnalité, il y a lieu de penser à une intégration des formations sanitaires du secteur privé dans ce mécanisme de suivi communément appelé « monitoring ».
  C’est pour cela que le Ministère en charge de la Santé à pensé à une rencontre d’information et de partage des résultats de l’évaluation des SONU et des résultats des monitorings SONU, afin que les responsables et prestataires de services des formations sanitaires SONU du secteur privé prennent conscience sur le dispositif minimum à mettre en place pour des SONU de qualité et fonctionnelle et acceptent s’intégrer dans le processus de suivi des SONU mis en place au plan national.
   L’objet de l’atelier est de sensibiliser les responsables / gestionnaires des maternités SONU du secteur privé du TOGO, pour la promotion des soins de qualités dans leurs structures respectives. Il s’agira spécifiquement de présenter le concept SONU, les fonctions et principes de fonctionnalité des SONU, présenter les résultats de l’évaluation SONU de 2012 et notamment ceux du secteur privé, montrer le processus de développement des SONU au Togo et les progrès actuels, présenter le monitoring SONU : utilité, mise en œuvre et résultats et enfin discuter du cadre de partenariat entre la Division Santé de la Maternelle et Infantile/ Planification Familiale et les formations sanitaires privées sur les SONU. Selon M. KADJANTA Tchaa, représentant du ministre de la santé et de la protection sociale, le Togo a fait des efforts dan le renforcement des formations sanitaires en SONU.
  « Conscient de l’avantage que procurent les Soins Obstétricaux et Néonataux d’Urgence, le Togo a déclenché le processus de leur renforcement suite à l’évaluation des besoins en SONU qui a eu lieu en 2012 grâce à l’appui technique et financier. Mesdames et Messieurs, dans les efforts de renforcement des SONU, nous avons pu mener plusieurs interventions à savoir : la cartographie des formations sanitaires pour l’offre de service de SONU : Ne pouvant pas renforcer les 864 formations sanitaires du Togo, toute nature et tout niveau, faisant l’accouchement ; Un exercice de cartographie à partir du minimum exigé par l’OMS (4 SONUB et 1 SONUC pour 500 000 habitants) a permis de déterminer 38 SONU Complet et 71 SONU de Base pour être renforcé en priorité, l’élaboration d’un référentiel SONU, l’équipement de certaines formations sanitaires en matériel de réanimation en ventouse et en AMIU, la dotation des formations sanitaires en médicaments essentiels pour les SONU (Missoprostol, Sulfate de magnésium,…….), la formation des prestataires sur les fonctions déficitaires, l’institutionnalisation du monitoring semestriel des SONU potentiels pour apprécier la tendance évolutive
Suite à nos efforts qui sont portés essentiellement sur les structures SONUB, nous sommes passés de 9 centres pratiquant effectivement les 7 fonctions des SONU de Base à l’évaluation de base en 2012 à 23 en 2014 puis à 46 en 2015. Nos efforts se poursuivent pour couvrir toutes les formations sanitaires retenues par notre cartographie pour enfin aller à l’échelle de tout le pays ». A –t-il déclaré.
M. Koffi VIDZRAKU, représentant le représentant résidant de l’UNFPA au Togo a reconnu que le Togo a fait des efforts mais ceux-ci restent insuffisants pour l’atteinte des OMD notamment l’OMD 5 en sachant qu’aujourd’hui, les ODD fixent l’objectif à 70 décès maternels pour 100.000 naissances en 2030.
Il a réaffirmé l’engagement de son institution à œuvrer pour le renforcement des SONU dans les formations sanitaires privées pour une couverture nationale complète.

    Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /var/www/webroot/ROOT/wp-content/plugins/dynamic-content-for-elementor/includes/widgets/acf-repeater-v2.php on line 353

    Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /var/www/webroot/ROOT/wp-content/plugins/dynamic-content-for-elementor/includes/widgets/acf-repeater-v2.php on line 353