La stratégie nationale de communication pour la promotion de la santé maternelle, néo natale et infantile au Togo valide

La stratégie nationale de communication pour la promotion de la santé maternelle, néo natale et infantile au Togo valide

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
 
  Dans le souci de contribuer à améliorer le bien-être des enfants, des jeunes et des femmes que, se basant sur les objectifs du Plan National de Développement Sanitaire, le programme de coopération Togo-Unicef a initié et conduit des interventions à base communautaire (IBC). La conduite de ces interventions a suscité la production de plans de communication pour diverses thématiques. C’est dans ce cadre qu’un atelier de validation de la stratégie de communication a été organisé à Kpalimé du 02 au 04 mai 2015.
  La situation sanitaire du Togo est caractérisée par des niveaux encore élevés des taux de morbidité et de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans. Le profil de mortalité reste marqué par les maladies infectieuses même si les maladies non transmissibles sont de plus en plus croissantes, signe que la transition épidémiologique est en cours. Cependant, selon le rapport préliminaire de l’Enquête Démographique et de Santé (EDS III) réalisée en 2013, l’on note une tendance générale à la baisse des quotients de mortalité infantile et maternelle. Le quotient de mortalité maternelle est passé de 470 à 401 pour 100 000 naissances vivantes entre 1998 et 2013 et le risque de décéder de cause maternelle pendant les âges de procréation est estimé à 1 sur 50. Sur 1000 naissances vivantes au cours de la période 2009 à 2013, 4 femmes sont décédées pendant la grossesse, pendant l’accouchement, ou dans les deux mois ayant suivi l’accouchement (EDST III). Entre 1998 et 2013, la mortalité néonatale est passée de 40‰ à 27‰; la mortalité infantile de 77‰ à 49‰ et la mortalité infanto-juvénile de 155‰ à 88‰. Les risques de décéder avant l’âge de 5 ans sont fortement influencés par le milieu de résidence. Globalement, sur 1000 naissances vivantes considérées dans chaque milieu de résidence, on enregistre 106 décès des enfants en milieu rural et 69 décès en milieu urbain avant leur cinquième anniversaire.
Les principales causes de décès chez les enfants de moins de 5 ans au Togo sont le paludisme (18%), la pneumonie (12%), la diarrhée (9%) et les complications néonatales qui représentent plus du tiers des décès des enfants de moins de 5 ans (35 % des décès interviennent durant les premiers 28 jours de vie). Les causes de décès néonataux sont dominées par la prématurité (32  %), les infections sévères (28%), et l’asphyxie périnatale (24 %). Cette mortalité néonatale toujours élevée au Togo (27 pour 1.000 naissances vivantes en 2013) témoigne d’une faible performance du système de santé dans la prise en charge des urgences néonatales. Les décès infanto-juvéniles attribuables au VIH/SIDA sont estimés à 1%. Quant aux décès maternels, ils sont essentiellement dus à des causes directes, telles que les hémorragies, les infections, les dystocies, les éclampsies et les complications d’avortement. Les causes indirectes sont entre autres le paludisme, l’anémie et le VIH/SIDA.

  Sur le plan national, on constate que 28% des enfants au Togo souffrent de malnutrition chronique dont 18% sous la forme modérée et 10% sous la forme sévère et cette situation est quasiment identique chez les enfants de sexe féminin et ceux de sexe masculin. Il est également noté que la malnutrition chronique affecte davantage les enfants du milieu rural que ceux du milieu urbain.
L’allaitement maternel exclusif avant 6 mois est pratiqué dans 58% des cas et l’initiation à l’allaitement maternel dans l’heure qui suit l’allaitement a été effective dans seulement 61% des cas. Les résultats révèlent aussi que 31% des enfants de 6 à 9 mois ne reçoivent pas encore d’aliments de complément, et de ce fait ne sont pas nourris de manière adéquate. 
  Il est à noter que’ avec l’appui d’un consultant, le programme, dans une démarche très participative a produit une stratégie nationale de communication pour la promotion de la santé maternelle, néo natale et infantile. Même si le processus de l’élaboration a été participatif, il convenait de valider cette stratégie en vue d’obtenir l’adhésion et l’implication de tous les acteurs impliqués dans les questions de la santé maternelle et infantile.
Service de communication du MSPS

    Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /var/www/webroot/ROOT/wp-content/plugins/dynamic-content-for-elementor/includes/widgets/acf-repeater-v2.php on line 353

    Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /var/www/webroot/ROOT/wp-content/plugins/dynamic-content-for-elementor/includes/widgets/acf-repeater-v2.php on line 353