Lomé a abrité le 14ème Forum de la CEDEAO Sur la nutrition

Lomé a abrité le 14ème Forum de la CEDEAO Sur la nutrition

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
  « Les OMD liés à la nutrition en Afrique de l’Ouest : Bilan, Opportunités et Perspectives « , c’est le thème du 14ème forum de la CEDEAO dont l’objectif principal est d’évaluer les efforts des pays en matière de réduction de la faim et de la malnutrition

  « Les OMD liés à la nutrition en Afrique de l’Ouest : Bilan, Opportunités et Perspectives « , c’est le thème du 14ème forum de la CEDEAO dont l’objectif principal est d’évaluer les efforts des pays en matière de réduction de la faim et de la malnutrition et de discuter des perspectives, en particulier de la prise en compte de la nutrition dans l’agenda international de l’après 2015.La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Ministre de la santé et de la Protection Sociale en présence de plusieurs personnalités parmi lesquelles le Directeur Exécutif de l’OOAS, Dr Xavier CRESPIN.

   En raison des changements de régimes et d’habitudes alimentaires dus à une croissance démographique et une urbanisation en plein essor, l’Afrique de l’Ouest est confrontée à un double fardeau de malnutrition et une augmentation de la suralimentation, caractérisée par la prévalence croissante du surpoids et de l’obésité. La prévalence du surpoids chez les enfants de moins de cinq ans est ainsi passée de 2,2% en 1990 à 6,4% en 2010 et devrait atteindre 10,6% en 2020 si nous ne changeons pas notre façon d’agir.
Face à l’impact négatif de tous ces fléaux nutritionnels sur le développement humain et socio-économique, les pays de la CEDEAO ont initié plusieurs interventions visant à inverser la tendance. Malgré les efforts consentis beaucoup de défis restent à relever.
  L’année 2015 étant la date butoir pour l’atteinte des OMD, il est important d’évaluer les efforts des pays en matière de réduction de la faim et de la malnutrition et de discuter des perspectives, en particulier de la prise en compte de la nutrition dans l’agenda international de l’après 2015.

   Le 14ème  Forum de la CEDEAO sur la nutrition dont le thème est : « Les OMD liés à la nutrition en Afrique de l’Ouest : Bilan, Opportunités et Perspectives  » servira donc de plate-forme appropriée pour proposer des solutions efficaces et efficientes aux problèmes liés à la nutrition en vue de porter à échelle les interventions liées à la nutrition dans nos différents pays. Entre autres objectifs, il s’agit de faire l’état des lieux des progrès réalisés en matière de nutrition et de sécurité alimentaire dans la région ainsi que l’évaluation du niveau de mise en œuvre des recommandations du dernier forum et du plan d’action dans les États membres ; informer les participants sur la situation de la nutrition et des initiatives régionales actuelles ; évaluer les progrès réalisés en matière d’atteinte des principaux OMD liés à la nutrition ; mener des réflexions sur les expériences, les défis, les leçons apprises et les insuffisances qui  subsistent ainsi que les mécanismes devant permettre à la région de se positionner pour la mise en œuvre de l’agenda post-2015 sur le développement durable ; identifier des stratégies fondées sur des preuves pour l’amélioration et l’harmonisation de la surveillance de la nutrition et de la gestion de l’information dans la région ; évaluer les mécanismes disponibles pour la coordination de multiples initiatives spécifiques et sensibles de nutrition dans les pays et au niveau régional et formuler des recommandations clées pour accélérer l’agenda post-2015 sur la nutrition comme composantes et comme résultats des Objectifs du Développement Durable (ODD).

                     
  « Pour avoir du succès, les politiques nationales et les stratégies de nutrition doivent prendre en compte des interventions spécifiques et sensibles à la nutrition au regard du caractère multisectoriel de la lutte contre la malnutrition. Je suis convaincu que les objectifs de ce forum vous permettront d’atteindre les résultats que vous vous êtes fixés et qui aideront les décideurs à prendre des initiatives innovantes, afin de mobiliser des ressources nationales, régionales et internationales pour mieux répondre à l’impératif du financement de la santé et faire face aux différentes urgences de santé publique. Je me réjouis donc que ce thème puisse retenir l’attention de la présente session de notre organisation commune et espère que les décisions et résolutions qui seront adoptées,  au terme de ce forum, feront véritablement avancer la cause de la nutrition des populations en Afrique mais surtout dans notre zone CEDEAO ». A indiqué le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Professeur MIJIYAWA Moustafa.

   Plusieurs intervenants dont le directeur exécutif de l’OOAS, Dr Xavier CRESPIN et le représentant de l’UNICEF au Togo, Docteur Isselmou Boukhary ont salué la tenue de ce forum et souhaité que des résolutions concrètes soient faites pour permettre d’améliorer la situation actuelle.
Selon le Docteur Isselmou Boukhary, Représentant résident de l’UNICEF au Togo, le thème du forum a une double signification car l’année 2015 marque la date butoir pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) mais aussi l’année de l’adoption par l’ONU des dix sept (17) Objectifs de Développement Durable (ODD), visant à mettre fin à la pauvreté, les inégalités et les changements climatiques.
« Nous savons que la nutrition est un droit fondamental. Sans une bonne nutrition, le corps et le mental ne peuvent fonctionner correctement. Ce qui sape les fondements de la vie, économique, sociale et culturelle. C’est pourquoi une attention particulière a été portée à la nutrition au cours de l’élaboration des OMD et ODD », a-t-il indiqué.

   Pour le Directeur Général de l’Organisation Ouest Africaine de Santé (OOAS), le Docteur Xavier Crespin, l’Afrique de l’Ouest est l’unes des régions les plus touchés par la malnutrition avec les enfants de moins de 5 ans et les femmes en âge de procréer pour les groupes les plus vulnérables.
« Ce forum offre aux états membres de la CEDEAO et aux partenaires l’opportunité de partager les expériences et les bonnes pratiques en matière de nutrition, développer une vision commune de profil notionnel de la sous- région, identifier les mécanismes de financement , identifier les ressources pour appuyer les activités des réseaux de nutrition, faire l’état des lieux du niveau de mise en œuvre des recommandations issues du dernier forum et faire le point technique aux participants sur les questions d’actualité ». A souligné le Directeur Général de l’Organisation Ouest Africaine de Santé (OOAS), le Docteur Xavier CRESPIN.

   La région est également confrontée à des carences en micronutriments notamment des carences en fer, en vitamine A, en iode et en zinc entre autres. A titre d’exemple l’anémie  touche 45% à 62% des femmes en âge de procréer des pays de l’Afrique de l’ouest.
Après trois jours de travaux, les rideaux sont tombés le 18 novembre 2015 sur le 14ème forum. Et l’on pense déjà à l’édition suivante, notamment le 15ème forum qui aura lieu en Guinée Bissau, un choix commun des participants. A cette prochaine édition seront évaluées les recommandations issues de la rencontre de Lomé. Ces recommandations ont été formulées et adoptées en plénière.

   Selon le Professeur Gado NAPO-KOURA, représentant le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale à la clôture des travaux la région ouest africaine a enregistré une faible performance dans l’atteinte des cibles mondiales 2025 sur la nutrition, ce qui interpelle une fois encore nos différents pays à redoubler d’efforts et à mettre en œuvre les différentes orientations au plan international ainsi que les différentes recommandations issues de cette assise.
«Nous pouvons d’ores et déjà nous réjouir du record de participation à 100% des pays de l’espace CEDEAO à ce forum. Ce qui témoigne une fois encore l’importance que chaque pays accorde à la problématique de la nutrition dans notre région. Je voudrais d’ores et déjà vous inviter à considérer la rencontre de Lomé comme un point de départ de nouvelles réflexions que vous aurez à perpétuer et à approfondir dans le cadre de vos prérogatives respectives pour qu’à la prochaine rencontre, nous puissions évaluer notre niveau de satisfaction par rapport aux résultats atteints ou à l’impact des différentes recommandations sur les politiques dans nos pays respectifs ». A indiqué le Professeur Gado NAPO-KOURA, représentant le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale.
  Devenu l’évènement phare en matière de nutrition dans la région au cours des dernières années, le forum de nutrition de la CEDEAO a été créé en 1996 sous forme de points focaux –Nutrition pour l’Afrique de l’Ouest, suivant la recommandation faite par les ministres de la santé de 9 pays francophones de l’Afrique occidentale. L’objectif était de mettre en place un cadre de concertation pour la résolution des problèmes de nutrition dans la région. En 1999, le réseau a été étendu à l’ensemble des Etats membres de la CEDEAO. Et l’organisation Ouest Africaine de la santé (OOAS), créé en 2000, a commencé à coordonner le réseau dès 2001. Au début le forum se déroulait annuellement mais il est devenu biennal en 2004.

   L’édition de 2015 survient alors que les pays font l’évaluation des résultats suscités par les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). La nutrition, en tant que domaine multisectoriel, a plusieurs aspects qui ont été intégrés dans ces Objectifs. Le présent forum a donc été une occasion pour faire le bilan des réalisations en nutrition à la faveur de la mise en œuvre des OMD, en tirer les enseignements et se projeter vers l’avenir, dans le cadre des Objectifs de Développement Durable.

   Recommandations issues du 14ème forum de la CEDEAO sur la Nutrition:
* A l’endroit de l’OOAS
·        Elaborer le plan stratégique régional de nutrition de la CEDEAO
·     Plaider pour un ancrage institutionnel de la nutrition au plus haut niveau décisionnel possible pour une efficacité maximale
3. Mettre à jour le site web de l’OOAS sur la nutrition pour le partage d’expériences
*A l’endroit de chaque pays
·    Intégrer les indicateurs de nutrition dans les systèmes nationaux d’information sanitaire
·        Assurer un ancrage institutionnel de la nutrition au plus haut niveau décisionnel possible pour une efficacité maximale
·        Rendre effective la plateforme multisectorielle sur la nutrition
Augmenter le financement domestique adéquat à la nutrition
.     Encourager la responsabilisation, la redevabilité et l’appropriation dans l’élaboration et la mise en œuvre des programmes de nutrition
* A l’endroit des pays et Partenaires Techniques et Financiers/OOAS
.      Former en quantité et en qualité des ressources humaines en nutrition
.      Faire le suivi de la mise en œuvre des recommandations du Forum
.    Appuyer les pays pour l’amélioration de la disponibilité et de la qualité des données de nutrition
.    Mettre en place un mécanisme cohérent de coordination des initiatives de nutrition (SUN, REACH, AGIR, FAIM ZERO, ….) (Pays et OOAS)
.  Tirer les leçons du bilan des OMD au niveau pays et communautaire pour mieux réussir les ODD et avoir des systèmes plus résilients (Pays et PTFs/OOAS)
* A l’endroit des Partenaires Techniques et Financiers
·   Appuyer les pays pour l’amélioration de la disponibilité et de la qualité des données de nutrition
.  Appuyer les pays pour la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre effective des programmes et engagements 


    Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /var/www/webroot/ROOT/wp-content/plugins/dynamic-content-for-elementor/includes/widgets/acf-repeater-v2.php on line 353

    Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /var/www/webroot/ROOT/wp-content/plugins/dynamic-content-for-elementor/includes/widgets/acf-repeater-v2.php on line 353