Visite de terrain sur la mise en œuvre des interventions a base communautaire

Visite de terrain sur la mise en œuvre des interventions a base communautaire

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

  Evaluer l’impact de l’initiative Muskoka (Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile) financée par la France à hauteur de 8 millions d’euros et pilotée par l’UNICEF.

  Le ministre de la santé et de la protection sociale, Professeur Moustafa MIJIYAWA, accompagné par Marc FONBAUSTIER, l’ambassadeur de France au Togo, et Dr Isselmo BOUKHARY, le représentant de l’UNICEF s’est rendu samedi dans la région de Kara (420 km de Lomé) pour évaluer l’impact de l’initiative Muskoka (Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile) financée par la France à hauteur de 8 millions d’euros  et pilotée par l’UNICEF.
  Arrivée des trois personnalités dans les districts de dankpen et Kozah
  Le Fonds « Muskoka » sert prioritairement à appuyer des interventions en faveur de la santé sexuelle et reproductive, la prise en charge intégrée de l’enfant malade, la prévention du paludisme, de la tuberculose et du VIH/Sida, la vaccination, la nutrition mère-enfant, l’assainissement, l’appui aux politiques publiques de santé, notamment en matière de gestion des ressources humaines et de formation des personnels et des médecins.
  Ce projet a permis de former des agents de santé communautaire à l’instar de M.  N’BOULME Ounakoudja de Dankpen (formé comme ASC en 2011) et de Mr BAGNABANAM, du village d’Adomdè dans le district de la Kozah,  pour la prise en charge du paludisme, de la diarrhée, des Infections respiratoires aigües (IRA) et de la malnutrition aigüe sévère chez le jeune enfant. La formation a été axée également sur les actions visant la promotion des pratiques familiales essentielles en complément des interventions de santé et nutrition notamment l’allaitement maternel exclusif , l’alimentation de complément, le lavage des mains au savon, l’utilisation du SRO et du zinc pour le traitement de la diarrhée,  l’utilisation de la moustiquaire imprégnée d’insecticide de longue durée d’action , la vaccination et la supplémentation en Vitamine A, la recherche de soins hors de la maison, la consultation prénatale, la consultation postnatale, la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, l’hygiène, un environnement sain pour l’enfant et l’enregistrement des naissances.
Une simulation avec l’ASC BAGNABANAM à Adomdè
  Le ministre de la santé, accompagné par Marc Fonbaustier, l’ambassadeur de France au Togo, et Dr Isselmo Boukhary, le représentant de l’UNICEF ont pu mesurer et toucher du doigt l’environnement d’un agent de santé communautaire et ses prestations sanitaires.  Ils ont également visité les centres sanitaires financés grâce au Fonds dans les préfectures de Danpken, Kozah et Doufelgou. La formation sanitaire de Kpinzindè, une unité de soins périphérique (USP) de type 1, a reçu la visite de la délégation de haut niveau.
  Le clou de la visite de terrain a été la cérémonie de certification du canton de Ténéga dans la préfecture de Doufelgou. Un canton qui a réussi à mettre fin à la défécation à l’air libre grâce à l’ATPC, Approche Totale Pilotée par la Communauté. Une certification précédée d’une visite des latrines familiales issues de du projet ATPC, dont le suivi des activités dans ledit canton a été fait par l’ONG Bornefonden avec le financement du Fonds Mondial pour l’Assainissement.
Remise de certificat de FDAL au chef canton de Ténéga par le Ministre de la santé
  Le canton de TENEGA a une population de 4803 habitants, soit environ 2202 ménages. Il est composé de six (06) villages : Djofaga, Bidigou, Bale, Djeregou, Natoung et Natangou-Yiti. Le canton a été déclenché en octobre 2015. 734 concessions disposent et utilisent actuellement de 739 latrines équipées de dispositifs de lavage des mains. Ces latrines ont été construites par les familles elles-mêmes, avec leurs propres moyens et des matériaux locaux.
  Dans ce canton, six (06) ASC offrent également des paquets intégrés d’interventions pour la PCIME/Nutrition et couvrent 998 ménages soit en moyenne 167 ménages par ASC.
Service de communication du MSPS

    Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /var/www/webroot/ROOT/wp-content/plugins/dynamic-content-for-elementor/includes/widgets/acf-repeater-v2.php on line 353

    Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /var/www/webroot/ROOT/wp-content/plugins/dynamic-content-for-elementor/includes/widgets/acf-repeater-v2.php on line 353