Le Togo part en guerre contre la Rougeole et la Rubéole

Le Togo part en guerre contre la Rougeole et la Rubéole

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Une campagne de vaccination pour protéger les enfants et booster la couverture vaccinale

Le Togo part en guerre contre la Rougeole et la Rubéole. Une campagne nationale gratuite de vaccination de rattrapage est organisée à cet effet du 05 au 11 décembre 2022. L’annonce a été faite par le ministre en charge de la santé, Professeur Moustafa MIJIYAWA à travers un communiqué de presse. Une conférence de presse a confirmé l’information avec les médias. Il s’agit d’une campagne intégrée à la supplémentation en vitamine A et au déparasitage à l’albendazole.

Depuis fin 2021, on assiste à une résurgence des flambées épidémiques de rougeole avec des décès. Les cas confirmés de rougeole sont pour la plupart recensés parmi les enfants de moins de 15 ans pour la plupart les non vaccinés. Le Togo et ses partenaires en santé veulent briser cette chaîne. Une « Campagne nationale de vaccination contre la rougeole et la rubéole, de supplémentation en vitamine A, déparasitage à l’albendazole et rattrapage de vaccination de routine » est annoncée à partir du 05 décembre prochain.

La rougeole et la rubéole sont des maladies infectieuses qui posent un problème de santé publique au Togo. Depuis, 2001 le Togo à l’instar des autres pays de la région africaine a adhéré à la stratégie régionale de lutte accélérée contre la rougeole. Le bilan de la mise en œuvre de cette stratégie est positif. Malheureusement, depuis 2021, une résurgence des flambées épidémiques de rougeole avec des décès a été constatée. Le Togo prend des dispositions pour éviter cet ennemi nuisible aux enfants. Le ministère de la santé en présence de ses partenaires en santé notamment l’UNICEF et l’OMS, a informé ce vendredi 2 décembre, les professionnels des médias sur la campagne « Campagne nationale de vaccination contre la rougeole et la rubéole, de supplémentation en vitamine A, déparasitage à l’albendazole et rattrapage de vaccination de routine » que le Togo entame le 05 décembre prochain et ceux pour 07 jours sur l’ensemble du territoire national.

« Cette campagne de suivi vient renforcer l’immunité des enfants de 9 à 59 mois complètement vaccinés et aussi rattraper les enfants insuffisamment ou non vaccinés », a précisé Dr APETSIANYI Josée, Directrice générale des études de la planification et de l’information sanitaire, représentant le ministre de la santé. Avant de rassurer que: « Ces interventions qui seront administrées gratuitement à nos enfants, sont sûres, efficaces et sans risque pour leur santé, c’est ainsi que notre ministère a bénéficié de l’appui de nos partenaires du système des Nations Unies durant tout le cycle de cette campagne ».

La Campagne se tient du 05 au 11 décembre 2022 sur tout le territoire national. Environ 1600 000 enfants seront vaccinés. Une séance symbolique de vaccination a marqué la rencontre avec la presse.

Pour information, la vaccination contre la rougeole et la rubéole protège les enfants contre les complications mortelles et invalidantes causées par ces deux maladies infectieuses. De plus, la vaccination contre la rougeole et la rubéole se fait dans certaines structures sanitaires publiques et privées depuis longtemps avec le vaccin contre la rougeole, oreillons et rubéole (ROR). La supplémentation en vitamine A protège les enfants contre les problèmes oculaires et renforce leur défense naturelle contre les infections. La supplémentation en vitamine A est faite dans le cadre du traitement préventif ou curatif. Le déparasitage à l’albendazole leur évite l’anémie et la malnutrition. Le déparasitage à l’albendazole aussi est fait dans le cadre du traitement préventif ou curatif. Le rattrapage des enfants et les femmes enceintes en routine.

Le ministre de la santé, Professeur Moustafa MIJIYAWA , à travers un communiqué de presse encourage toute la population, femmes, hommes, jeunes, parents, autorités administratives et religieuses à saisir cette occasion gratuite pour supplémenter, déparasiter et immuniser nos enfants quel que soit leur statut vaccinal antérieur en vue de les protéger.

Service de Communication du MSHPAUS